Search
mercredi 16 août 2017
  • :
  • :
Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Mali : L’État débloque 5 milliards F FCA pour relancer la société en charge du chemin de fer

Une enveloppe de 5 milliards de francs CFA vient d’être débloquée par l’État malien pour la relance de la société en charge de la gestion du chemin de fer au Mali. Cette somme servira à remettre en état les « trains voyageurs ».

L’annonce fut faite par le président du syndicat des travailleurs du rail (Sytrail), Mahamane Thienta. Lors de cette rencontre, le président de Sytrail s’est félicité de cette nouvelle qui va surement permettre de remettre en scelle ce « train voyageur », qui avait été délaissé pour compte au profit du « train marchandise ». Il a affirmé en disant que : « la bonne nouvelle, c’est que le chef de l’État a mis à disposition du DBF, le Dakar-Bamako-Ferroviaire, la somme de 4,6 milliards pour le trafic voyageur. »

                Mali : L’État débloque 5 milliards F FCA pour relancer la société en charge du chemin de fer. © : DR

En finançant ces travaux de réhabilitation, l’aide financière contribuera à réhabiliter une rame voyageuse et acquérir trois nouvelles locomotives. La clé de répartition de ce financement se réparti comme suit : la remise en état des rames voyageuses (650 Millions de FCFA) ; l’acquisition de 03 locomotives (02 Milliards de FCFA) ; la réhabilitation de la X2 (450 Millions de FCFA) et le traitement des points critiques de la voie (01 milliard de FCFA).

Selon les propos d’un autre travailleur malien du Dakar-Bamako-Ferroviaire, recueillis par nos confrères de RFI, ce dernier explique en disant que la remise sur pied des trains voyageurs permettra de souffler et de donner un espoir à la population de Bamako à Kayes, vu le coût moyen qu’implique cette distance en train.

Rappelons qu’il existe une seule ligne ferroviaire rejoignant ces deux villes maliennes.

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.