Search
dimanche 24 septembre 2017
  • :
  • :
Archibat 2017
Banner Tecno – 30 jours

MALI : Une partie de l’opposition refuse l’appel du nouveau gouvernement

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Le leader de l’opposition malienne, Soumaila Cissé, a refusé de prendre part à la formation du nouveau gouvernement, après la nomination d’Abdoulaye Idrissa Maiga à la Primature.

Justifiant sa position, le Président de l’URD (Union pour la République et la Démocratie), Soumaila Cissé, a remis en cause la nomination d’Abdoulaye Idrissa Maiga à la tête de la Primature. Dans son grief, l’opposant malien s’est attaqué aux compétences du nouveau Premier ministre chargé de former le gouvernement en prétextant que ce dernier était « en mission » pour le Président Ibrahim Boubacar Kéita : 

« Le Premier ministre va-t-il essayer de relever les défis ou va-t-il agir en directeur de campagne ? Parce que dans un an, nous sommes aux élections générales », a-t-il rappelé.

      Abdoulaye Idrissa Maiga à la tête de la Primature malienne / © DR

Le Président de l’URD a également porté des critiques contre le Président IBK. Pour lui, le Chef de l’Etat malien serait en train de préparer « subtilement » les échéances présidentielles à venir. 

« A travers cette nomination, il veut resserrer les rangs autour de lui, rapprocher les siens autour de sa personne, se réconcilier quelque part avec son clan, son parti et donner le sentiment qu’il n’a pas oublié ceux qui l’ont aidé aux premières heures. Ceci peut l’aider ou lui donner le sentiment en tout cas qu’il pourrait préparer mieux une prochaine campagne.», a-t-il conclu.

Quant au camp présidentiel, il a indiqué avoir nommé l’ex ministre de la Défense, Abdoulaye Idrissa Maiga, à ce poste pour apporter plus de dynamisme au gouvernement.Ce dernier a été reconnu par la classe politique malienne comme un artisan de la victoire du chef de l’Etat malien en 2013. Malgré le refus du chef de l’opposition malienne, deux partis de la Gauche ont été reçus, ce lundi par le nouveau Premier ministre, dans le cadre d’une concertation avec les différents partis, en vue de procéder à la nomination des membres du gouvernement.




One thought on “MALI : Une partie de l’opposition refuse l’appel du nouveau gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.