Search
dimanche 25 juin 2017
  • :
  • :

MAURICE : La télésurveillance dans les postes de police pour lutter contre les abus

Les autorités policières Mauriciennes veulent faire baisser les abus des forces de l’ordre contre les civils, mais aussi les cas de suicide dans les cellules. Pour y arriver, c’est la technologie qui a été sollicitée avec l’installation de caméra de surveillance dans les différents postes de polices à travers le pays.

Au total, ce sont 721 caméras de surveillance qui seront installées sur le territoire national, dans 78 postes de Police. Selon une information diffusée par le site l’express, un appel d’offres a été lancé le 24 mai 2017, pour l’exécution de ce projet de grande envergure. Les cellules, les salles d’interrogatoire et les cours de certains postes seront équipés de ces cameras, en fonction de leur « consistance ». Ainsi, elles resteront actives 24H /24 et 7J /7.

                                                    Image utilisée à titre d’illustration / © DR  

Cependant, l’île de Rodrigues, la Criminal Investigation Division, le Central Criminal Investigation Department, la Major Crime Investigation Team, ainsi que certaines unités spéciales de police que compte le pays, ne seront pas pris en compte par cette opération.

Lire aussi : Un prêt de 33 milliards de FCFA approuvé pour l’installation de 1000 Caméras de surveillance à Abidjan

Cette information a plutôt été bien accueillie dans la mesure où en plus de participer à limiter les abus contre les populations, la vidéosurveillance permettra aussi de mettre fin aux fausses accusations contre les policiers comme c’est souvent le cas. C’est du moins ce que soutient l’inspecteur Jaylall Boojhawon, président de la POSU (Police Officers Solidarity Union), principal Syndicat policier Maurice :

« Tant que les caméras se trouvent uniquement dans le Charge Room où les policiers sont en contact avec le public [ ] Cela évitera également les allégations malicieuses et injustifiées contre la police ».

Aucune information n’a été communiquée sur les détails d’exécution de ce projet, qui est une première du genre dans la région.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.