fbpx
Search
dimanche 21 avril 2019
  • :
  • :

Media : Le GEPCI interpelle l’État sur l’augmentation des coûts d’impression 

Samedi 06

Le président du Groupement des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire (Gepci), Patrice Yao et certains de ses collaborateurs ont échangé lundi avec les journalistes pour prendre l’opinion à témoin sur un certain nombre de réalités que les entreprises de presse vivent, à savoir l’augmentation du coût d’impressions des journaux et la question de la distribution par Edipresse.

                                  Le GEPCI contre l’augmentation du coût d’impression ©/DR

Sur le coût d’impressions, le président du Gepci a fait savoir que depuis le mois de décembre 2018, le prix unitaire des journaux a augmenté de 15 à 25 F CFA en fonction des trois imprimeurs de la place (Olympe, Fraternité Matin et Sud Action Média), qui justifient  leur mesure par la hausse du coût du papier.

Cette augmentation rajoute 800.000 F CFA aux charges mensuelles pour les quotidiens tirant 4000 exemplaires et 1.200.000 F CFA pour ceux tirant 5.000 exemplaires.

Selon le président du GEPCI, les imprimeurs ont décidé de répercuter le coût des papiers sur l’impression. Mais eux ont décidé que les prix des journaux n’augmentent pas. Malgré les charges qu’ils ont en ce moment.

Pour permettre aux entreprises de presse de supporter les nouvelles charges, Patrice Yao demande à  l’Etat de les accompagner, et appelle les autorités à  prêter une oreille attentive à toutes les doléances soumises lors de la présentation des vœux au Président de la République.

Sur la question de distribution des journaux faite par Edipresse, le président a estimé que le mode de gestion d’Edipresse est dépassé. Car elle n’a pas encore intégré un certain nombre de mécanismes. Contestant par ailleurs le chiffre de 30% de hausse avancé par Edipresse. Pour lui, si cette maison de distribution continue ainsi, elle risque de « tuer » la presse ivoirienne.

Advertise – Regionale.info



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *