Search
samedi 21 octobre 2017
  • :
  • :

Mort à 74 ans, retour sur l’extraordinaire carrière du champion Mohamed Ali

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Le boxeur américain, Mohamed Ali, a tiré sa révérence. Acculée par 32 années de lutte contre la maladie de Parkinson, l’icône planétaire de la boxe est décédée des suites d’une insuffisance respiratoire, vendredi 3 juin à Phœnix en Arizona. L’homme était âgé de 74 ans.

Une entrée « avec fracas »

C’est en 1942 que Mohamed Ali né Cassius Clay, voit le jour à Louisville, dans le Kentucky (USA). Il débute sa carrière en tant qu’amateur avec une première médaille remportée aux jeux de Rome, en 1960, dans la catégorie des mi-lourds (75-81 Kg). Ses performances laissent déjà présager une carrière de champion de dimension mondiale (108 combats et 100 victoires). Son “plus gros coup” d’alors, il l’obtient lors de son combat contre le surnommé « vilain ours », Sonny Liston – donné pour favoris – le 25 février 1964. A 22 ans, Mohamed Ali parvient à mettre au tapis Sonny Liston, à la surprise générale. Dès lors, Cassius Clay se fera appeler Cassius X.

25 mai 1965, à Lewiston, Cassius X remet les gants contre Sonny Liston, sa première victoire ayant été contestée par la presse. Lors de ce combat, il parvient à arracher la “victoire la plus rapide de l’histoire des championnats du monde des poids lourds” dès le premier round. Ce titre sera défendu 9 fois par le champion.

Mohamed-Ali-Combat-Regionale.info

Le combat du siècle, le combat d’une vie

Le 21 juin 1967, Ali est condamné à cinq ans de prison et écope d’une amende de 10 000 dollars. De plus, on lui retire son titre et sa licence de boxe. La raison de ces sanctions vient de son refus de participer à la guerre du Vietnam pour des convictions religieuses. Mais en 1970, Mohamed se voit réattribuer sa licence suite à une décision de justice. « Le plus grand », comme il aime à se décrire, retourne sur le ring avec pour objectif majeur, la reconquête de son titre de champion.

L’histoire se souvient encore du “combat du siècle”. Les adversaires sont de taille, l’enjeu l’est tout aussi. Le 8 mars 1971, Mohamed Ali affronte Joe Frazier, champion du monde en titre, au Madison Square Garden de New York. Moins furtif et habile aux poings, Mohamed Ali perd ce combat. Deux ans plus tard, il perd un autre combat face à Ken Norton. Cette fois, il s’en sort avec une mâchoire fracturée.

Mohammed Ali

                                                                                Mohamed Ali / CREDIT : DR

Le retour du “Champ”

En véritable champion, Mohamed Ali remonte sur le ring et bat coup sur coup, Ken Norton et Joe Frazier. Ayant reconquis son public, il défie le champion du monde George Foreman. Kinshasa, au Zaïre, c’est dans cette ville que les deux hommes vont s’affronter avec à la clé une récompense de 10 millions de dollars promise par le Président Mobutu.

Le combat se déroule, le 30 octobre 1974, devant pas moins de 100 000 personnes. Ali adopte une stratégie que personne ne semble comprendre. Les sept premiers rounds il les perd volontairement. Son adversaire ne se fait pas prier pour y aller à fond, peu être un peu trop. Au huitième round, Ali “se réveille”. En face de lui, George Foreman est épuisé. Dans une attaque furtive dont lui seul a le secret, il envoie son adversaire au tapis et récupère ainsi, dix années plus tard, son titre de champion du monde. Ce combat emblématique surnommé « The Rumble in the Jungle » (Le grondement de la jungle) reste l’un des plus grands de l’histoire de la boxe.

Mohamed Ali parvient dix fois de suite à défendre son titre de champion. Le 15 février 1978 il le perd, face à Leon Spinks. A 36 ans, il réussi à reprendre ce titre, 7 mois après l’avoir concédé.

En 21 années de combats professionnels, Mohammed Ali a eu un palmarès impressionnant :

  • 61 combats
  • 56 victoires (37 par KO)
  • 5 défaites

Autant de victoires, autant de combats et de coups encaissés qui ont eu un impact sur la santé de cette légende de la boxe. En 1984, la médecine lui diagnostique la maladie de Parkinson. Puis, après plusieurs années de lutte contre la maladie, la mort du triple champion du monde sera annoncée, ce vendredi 3 juin 2016, par son porte-parole Bob Gunnell. ” The greatest” dépose à jamais les gants !

«Après un combat de 32 ans contre la maladie de Parkinson, Mohamed Ali est décédé à l’âge de 74 ans»




One thought on “Mort à 74 ans, retour sur l’extraordinaire carrière du champion Mohamed Ali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.