Search
jeudi 27 juillet 2017
  • :
  • :
Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Mutinerie : L’ambassade de France en Côte d’Ivoire fait des recommandations à ses ressortissants

Ce lundi 15 mai, la situation sécuritaire reste tendue dans plusieurs villes de la Côte d’Ivoire. Dans la matinée, l’ambassade de France a appelé ses ressortissants à la vigilance.

Dans un communiqué publié sur sa page facebook, l’Ambassade de France en Côte d’Ivoire recommande à ses ressortissants de faire preuve de vigilance. Ainsi, il leur est demandé de ne pas circuler aux abords des casernes. En effet, depuis ce matin, des tirs se sont fait entendre dans les deux camps militaires d’Akouedo, dans la capitale économique ivoirienne. Les soldats ont entamé un mouvement d’humeur pour réclamer le paiement de leurs reliquats de dette estimé à 7 millions de F CFA chacun. Dans plusieurs autres communes de la ville d’Abidjan, des patrouilles militaires sont visibles. Cette situation a poussé plusieurs à rester terrés chez eux. 

                                              Image utilisée à titre d’illustration / © : DR

Dans la ville de Bouaké, de nombreux barrages sont érigés par des soldats mutinés. Ils effectuent des tirs en l’air à intervalle de temps. La situation reste préoccupante. D’ailleurs, les ressortissants français qui s’y trouvent ont été invités à prendre contact avec le consulat honoraire de la ville, alors qu’il est recommandé aux autres d’éviter cette destination.

Lire aussi : [Audio-Témoignage] Côte d’Ivoire : Situation tendue à Bouaké

Plusieurs autres villes sont touchées par cette grogne sociale qui avait débutée en janvier dernier, et avait aboutit à une promesse de paiement de 12 millions de FCFA à chaque soldat. Une première tranche de 5 millions FCFA leur avait déjà été versée, les 7 millions F CFA restants devant l’être par tranches jusqu’à épuisement.

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.