Search
mardi 25 juillet 2017
  • :
  • :
Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

NIGER : Le procès impliquant l’opposant Hama Amadou renvoyé devant la cour d’appel

Ce mercredi 23 décembre, la cour de cassation de Niamey a annulé l’envoi en correctionnel de l’affaire dite « des bébés importés », impliquant Hama Amadou, candidat malheureux à l’élection présidentielle. Il en ressort que la procédure civile est prioritaire.

Hama-Amadou-Niger-Regionale.info

                                                      Hama Amadou / Photo : DR

Le 13 juillet 2015, le juge d’appel avait renvoyé l’affaire devant le juge correctionnel suite à l’appel du parquet. Finalement, ce mercredi, la cour de cassation a rendu sa décision. Elle estime la priorité de la partie civile avant un éventuel renvoi en correctionnelle. Selon l’information recueillie par l’AFP auprès du greffier, “la Cour de cassation casse et annule l’arrêt du 13 juillet 2015” de la cour d’appel. Se prononçant sur l’affaire, Maitre Mossi Boubacar l’un des avocats de Hama Amadou a précisé que cette décision signifie “qu’il ne peut pas y avoir un procès au pénal, sans un jugement préalable par le tribunal civil”.


Le procès « des bébés importés » porte sur de présumées attribution de grossesses à des femmes qui ne sont en réalité pas les mères biologiques des enfants. Une trentaine de personnes sont impliquées, dont l’ancien président de l’assemblée nationale Hama Amadou. Depuis le début de ce procès, plusieurs voix se sont levées pour dénoncer un procès politique et les revendications étaient montées d’un cran à l’approche de l’élection présidentielle.

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.