Search
samedi 21 octobre 2017
  • :
  • :

NIGERIA : 1600 présumés membres de Boko Haram bientôt devant la justice

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Au Nigeria, le ministère de la Justice ouvrira dès le mois prochain, les procès de 1600 présumés membres du groupe terroriste Boko Haram. Détenus dans des camps militaires, ces personnes attendent d’être situées sur leur sort.

Les autorités judiciaires ont opté pour un procès de masse. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la tâche ne sera pas de tout repos. Selon le Ministre de la justice, Abubakar Malami, une liste de juges a été approuvée. Les suspects pour leur part, seront assistés d’un avocat fourni par le conseil nigérian d’aide juridique.

                                     Image utilisée à titre d’illustration / © DR 

C’est la date du 9 octobre qui a été choisie pour le début de ce procès historique. Selon les chiffres communiqués par le ministère de la justice, 220 dossiers manqueraient de preuves solides, de nature à engager des poursuites. Ces personnes pourraient de ce fait être inscrites dans des programmes qui leur permettra de se « deradicaliser ».

En mai 2016, un rapport d’Amnesty International, dénonçait des exactions commises sur des civiles, dans la cadre de la lutte contre Boko Haram, au Cameroun voisin. Ce rapport chiffrait à plus de 1000, le nombre de personnes en détention dans le pays, dont parmi elles, certaines accusés sur la base de simple suspicions.

Lire aussi : Lutte contre Boko Haram : Amnesty International dénonce des exactions commises par l’armée camerounaise

Ce procès se présente comme un défi pour les autoritaires judiciaires du Nigeria. L’absence de preuves médico-légales et les enquêtes insuffisantes mettront à rude épreuve, les capacités des autorités.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.