Search
dimanche 9 décembre 2018
  • :
  • :

ONUCI : Un haut responsable des Nations Unies recommande la fin de la mission de maintien de la paix

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Le secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, a estimé le mardi 12 avril 2016 qu’il serait judicieux de mettre un terme à la Mission de maintien de la paix de l’ONU en Côte d’Ivoire. Pour lui, il faudrait envisager très prochainement le futur rôle de l’Organisation pour soutenir la consolidation de la paix, la stabilité et la démocratie dans le pays.

      Hervé Ladsous

                                                                                        Hervé Ladsous

« La Côte d’Ivoire a considérablement avancé depuis le déploiement de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) au mois d’avril 2004 », a déclaré M. Ladsous dans un communiqué à l’issue d’une réunion du Conseil de Sécurité de l’ONU sur la situation dans le pays. Il a estimé que « le pays est désormais solidement ancré sur la voie de la paix, de la stabilité et de la relance économique », M. Ladsous a toutefois noté l’existence de « fragilités », y compris les conflits intracommunautaires dans certaines régions du pays et les menaces militaires dans le Sud-Est, malgré une situation sécuritaire largement stable.

« Le pays est soumis à des zones de tensions dans la région du Boukani dans le Nord-Est, tel qu’attesté lors des affrontements violents qui ont éclaté dans la nuit du 23 au 24 mars entre des éleveurs et des agriculteurs à Bouna », a-t-il ainsi rappelé.

A LIRE AUSSI : L’opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) prend fin en juin 2017

Tout en se félicitant que le Conseil de Sécurité soit disposé « dans un proche avenir » à déterminer que la situation en Côte d’Ivoire ne constitue plus une menace pour la paix et la sécurité régionale, M. Ladsous a appelé à définir le futur rôle de l’ONU dans le pays afin de soutenir la consolidation de la paix, la stabilité et la démocratie.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *