Search
jeudi 23 novembre 2017
  • :
  • :
Tecno Phantom 8

Le président de la Fédération ivoirienne de Taekwondo suspendu par Palenfo !

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS
Lassana Palenfo, président du Comité National Olympique de Côte d’Ivoire, confirme la suspension de Bamba Cheick Daniel, président de la Fédération ivoirienne de Taekwondo, pour plusieurs raisons, sur une période de 4 ans.
C’est à travers un communiqué, dont la presse a eu copie, que Palenfo a notifié à la Fédération ivoirienne de Taekwondo de sa suspension, ce lundi 11 septembre.
Palenfo suspend Bamba Cheick Daniel pour 4 ans_Regionale.info

                                          Palenfo suspend Bamba Cheick Daniel pour 4 ans ©DR

COMMUNIQUE

Le  Comité  National  Olympique  de  Côte d’Ivoire  (en abrégé CNO-ClV), par courrier transmis à la WTF  (Fédération Mondiale de  Taekwondo), et notifié à la Fédération Ivoirienne de  Taekwondo, a décidé  de  confirmer  la suspension de Monsieur BAMBA Cheick Daniel  et de son  Comité  Directeur de  la Fédération Ivoirienne de  Taekwondo (FITKD), pour  une  période de quatre (4) années correspondant  au quadriennal olympique 2017-2020.                

La  situation actuelle  est  la résultante de  plusieurs irrégularités  commises par Monsieur BAMBA Cheik  Daniel, lors de l’Assemblée  Générale Extraordinaire (AGE)  du 11  décembre 2016, ayant modifié  les textes de la Fédération Ivoirienne  de Taekwondo.   Les faits  sont  les suivants   :

1)  La   saisine du CNO-CIV  par différents plaignants,  suite   aux   irrégularités constatées  lors de  l’AGE du  11 décembre 201 6 ;

2)  Le CNO-CIV a initié  des démarches de conciliation en rencontrant le concerné et les différentes parties

 3) La  Rencontre de  conciliation le 20  mars  2017   avec  Mr  BAMBA Cheick Daniel : suite   à cette   rencontre, un  courrier  lui  a   été   notifié le  23   mars   2017,    lui demandant  de   surseoir à la   tenue   de   toute   nouvelle AG,   en  attendant  la clarification  de  la situation par  le CNO -ClV;

4)  Malgré    cette     injonction,  et    en    violation   des    dispositions  statutaires   et règlementaires, Mr  BAMBA Cheik  Daniel a  organisé une Assemblée Générale Élective le 8  avrils 2017, à l’issue de  laquelle il  s’est fait  élire Président de  la FITKD ;

5)  Le  CNO-CIV  a  jugé   bon   d’informer  la  WTF,   avant de   rendre  effective  les sanctions conformes aux  dispositions de  l’article 14 des statuts de  la WTF ;

6)  Le CNO-ClV  a reçu trois  (03) émissaires  de la WTF les 6 et  7  septembre    20l7, conformément  au courrier signé   du   Président    de la  WTF le 25 août  2017. Ceux-ci ont  remis  au  CNO-CIV   un  compte   rendu   d’une   commission alors   que nous attendions  une   lettre du  Président  de la WTF,  nous  communiquant la position  officielle  de  cette  institution;

7)  Après    les échanges de courriers    et   les   discussions,  suite   aux    irrégularités commises par     Monsieur     BAMBA  Cheick    Daniel,    Nous,    Comité   National Olympique de  Côte d’Ivoire, en   notre   qualité de   représentant  exclusif   du Comité International   Olympique,   garant    de   l’application   et  du respect   de la

Charte   Olympique, confirmons les  décisions  suivantes:

  1. a)   La suspension  à la date du  09  juin 2017   de   Monsieur  BAMBA Cheick Daniel   et de tous  les  membres  élus  ou  nommés   du  Comité  Directeur de la Fédération ivoirienne de  Taekwondo   (FITKD), pour  une  période de  quatre (4) années  correspondant  au  quadriennal  olympique 2017-2020;  en conséquence, Monsieur    BAMBA Cheick Daniel  tel  qu’élu et son  comité directeur constitué, ne pourront  représenter le Taekwondo ivoirien  au  plan national et  international pour  quelques activités  que ce   soit,  et  ce,   pendant     les  quatre  années à venir, correspondant   au  quadriennal olympique  2017-2020 ;
  2. b) La mise  sous  l’autorité  du Comité  National    Olympique  de   Côte  d’Ivoire, des  athlètes régulièrement affiliés de la Fédération    ivoirienne de  Taekwondo (FITKD) et  leurs  encadreurs; en  vue  de   leur  permettre de participer à toute compétition officielle au plan national et international   (cf article 14.3 paragraphe E des  statuts de la WTF)
  3. c)  La mise en place immédiate  d’un organe de transition (comité ad hoc) sous la direction du Comité  National Olympique de Côte d’Ivoire,  en vue de préparer  en   liaison  avec  le Ministère  en   charge  de   Sport, une nouvelle assemblée  générale  devant élire   un  nouveau Président   sous  les  textes  avant modifications,   avec   la présence de représentants  de  la WTF et de l’Union Africaine   de  Taekwondo  (cf article 14.3 paragraphe E des statuts de la WTF).

Ces   décisions sont prises par le CNO-ClV pour la protection des valeurs olympiques  et de tous les  acteurs du  Mouvement  Olympique, ainsi  que   pour préserver les intérêts de la Côte d’Ivoire   au plan national et  international.  Le CNO-CIV reste disponible pour la promotion   de  tous  les  sports   en  général, et du Taekwondo en particulier, mais  dans le strict respect des textes règlementaires, de l’éthique et de la déontologie du Comité   National Olympique.

Fait a Abidjan, le 11 septembre 2017

Le Président du CNO-CIV

Intendant Général Lassana PALENFO

Blamoo 2


Journaliste-Blogueuse sportive


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.