fbpx

Présidentielle de 2020 : « Je souhaite être le candidat du PDCI-RDA » KKB

Samedi 06

La présidentielle prochaine approche à grand pas et les ambitions des uns et des autres se dévoilent peu à peu. Lors d’une tournée politique dans l’ouest du pays, le mercredi 20 mars 2019, Kouadio Konan Bertin a affirmé sa volonté d’être le candidat du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA).

Dans le cadre de la future convention du PDCI-RDA et le choix du candidat pour les élections présidentielles de 2020, l’ancien président de la jeunesse du PDCI-RDA, Kouadio Konan Bertin, a affirmé sa volonté d’être le candidat du parti septuagénaire. « Je souhaite être le candidat du Pdci », a déclaré l’ancien député de Port-Bouët, tout en exprimant son « amour » pour le PDCI-RDA.

        Présidentielle de 2020 « Je souhaite être le candidat du PDCI-RDA » KKB  / ©  DR

Poursuivant, l’homme a indiqué que c’est la convention seule qui doit décider le candidat qui entrera en compétition pour le compte du PDCI-RDA aux élections présidentielles de 2020. « C’est seule la convention qui doit décider », a déclaré le candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2015. « Si ce n’est pas la convention qui décide, je ne vais pas accepter », a-t-il martelé.

L’ancien président de la jeunesse du PDCI de 1998 à 2011 a également indiqué qu’il n’ira pas en indépendant aux futures élections présidentielles car selon lui, s’il le fait cela le peinera énormément. « Si je le fais que le PDCI-RDA perd ça va me faire mal » a-t-il déclaré, expliquant qu’en 2015, il l’a fait parce que son parti n’avait pas de candidat.

Se prononçant sur le froid qui prévaut entre le président de son parti, Henri Konan Bédié et lui, Kouadio Konan Bertin a dit exploiter toutes les pistes possibles pour renouer les liens avec son « père » mais toutes ses tentatives sont restées vaines. L’homme a plaidé devant son auditoire pour une médiation entre son père et lui. « Si quelqu’un ici peut nous réconcilier ça va me plaire. C’est entre nous ! » a-t-il plaidé.

Pour le natif de Bocanda, si Henri Konan Bédié se porte candidat pour la future présidentielle, il serait heureux car selon lui, « il a encore les capacités de diriger pendant un ou deux mandats ».

Pour conclure, KKB a demandé à son auditoire de ne pas laisser le PDCI-RDA mourir.

Notons qu’après l’accession d’Alassane Ouattara au pouvoir d’État en 2010, Kouadio Konan Bertin a été l’un des premiers cadres du PDCI à battre le pavé contre le régime actuel jusqu’à aller se porter candidat à l’élection présidentielle de 2015, contre le choix de son patron Henri Konan Bédié.

Advertise – Regionale.info



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *