fbpx
Search
dimanche 21 avril 2019
  • :
  • :

Rencontre Laurent Gbagbo-Affi N’guessan : Un fiasco qui en dit long

Samedi 06

Une rencontre entre l’ex-chef de l’Etat, Laurent Gbagbo et son ancien compagnon de lutte, Affi N’guessan était prévue hier jeudi 21 mars à Bruxelles. Aux dernières nouvelles, cette rencontre a tourné au fiasco. Dans des communiqués rendus public ce vendredi 22 mars Affi N’guessan, Assoa Adou donnent les raisons de cette rencontre manquée.

Selon plusieurs sources concordantes, l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo et son ex-premier ministre, Affi N’guessan devaient se rencontrer à Bruxelles (Belgique), afin de résoudre définitivement la crise que connaît le Front Populaire ivoirien depuis un certain temps.

Rencontre Laurent Gbagbo-Affi N’Guessan : Un fiasco qui en dit long  / © DR

Dans un communiqué circulant sur les réseaux sociaux, Assoa Adou, secrétaire général du Front Populaire Ivoirien version Aboudrahamme Sangaré, précise que Laurent Gbagbo aurait exigé à son ancien compagnon de lutte, une déclaration publique afin de quitter son poste de président du FPI, tout en fusionnant sa mouvance avec celle d’Assoa Adou, avant de le recevoir.

Cette décision semble n’avoir pas été appréciée par le député la circonscription de Bongouanou (Est ivoirien), qui s’était déjà rendu à Paris dans le cadre de cette rencontre. 

Dans un communiqué paru ce jour, Affi N’guessan a donné les raisons du fiasco de cette rencontre programmée. « L’entretien avec le président Gbagbo devait se dérouler en présence de M. Assoa Adou. J’ai fait escale à Paris pour que M. Acka et moi fassions chemin ensemble. À ma grande surprise, à mon arrivée à Paris, M. Acka Emmanuel me fait comprendre que le président Gbagbo exige avant de me recevoir que je fasse, au préalable, une déclaration sur Radio France internationale (RFI) », explique-t-il dans le communiqué.

Poursuivant, l’homme indique avoir décliné les exigences de celui qu’il appelle affectueusement « patron ». « J’ai trouvé l’esprit de cette déclaration, son contexte et son contenu méprisant, insultant et contraire à l’esprit de réconciliation et d’unité du parti qui m’anime. En conséquence, j’ai refusé, j’ai dit NON », indique le communiqué.

Plusieurs cadres de l’ex-parti au pouvoir reprochent à Affi N’guessan d’être une taupe au sein  du FPI à la solde du régime actuel. Laurent Gbagbo souhaite-t-il le départ de son ancien premier ministre du FPI ? Est-il prêt à en découdre définitivement avec lui ? Souhaite-t-il qu’il crée son propre parti ? Seule le temps nous donnera des réponses satisfaisantes.  

Même si les relations entre les deux hommes ne sont plus au beau fixe, notons néanmoins que Laurent Gbagbo et Affi N’guessan sont deux figures emblématiques du Front Populaire Ivoirien, parti par lequel le multipartisme a vu le jour en Côte d’Ivoire.

Advertise – Regionale.info



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *