Search
mardi 21 novembre 2017
  • :
  • :
Tecno Phantom 8

RFI Challenge App Afrique 2017 : L’ivoirienne Raïssa Banhoro grande lauréate avec son application « Lucie »

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Pour sa deuxième édition, le concours RFI Challenge App Afrique a vu la participation de plus de 600 candidatures à travers toute l’Afrique francophone. Avec son application dénommée « Lucie », l’ivoirienne Raïssa Banhoro, a réussi à se démarquer et à remporter le premier prix de ce concours.

Pour cette édition, les candidats ont été invités à proposer des solutions sous forme d’application, de site web, des services SMS, ou tout autre forme de service numérique, pouvant aider à améliorer l’éducation des filles en Afrique. Il ne serait pas du tout hasardeux d’affirmer qu’il n’y avait que des femmes pour trouver les meilleures solutions d’autant plus qu’elles sont celles qui sont confrontées à ces problèmes. Ainsi, ce mercredi 11 octobre, trois finalistes, toutes des femmes, ont été retenues pour présenter leurs solutions devant un jury, dans la capitale économique ivoirienne.

L'ivoirienne Raissa Banhoro remporte le concours RFI Challenge App Afrique 2017 / CREDIT : Nadi Jessica

      Raissa Banhoro remporte le concours RFI Challenge App Afrique 2017 / CREDIT : Nadi Jessica

Lors de cette ultime manche pour laquelle il fallait avoir une parfaite maitrise de son sujet afin de faire flancher le choix du jury de son coté, c’est l’ivoirienne Raïssa Banhoro qui a réussi à se hisser sur la plus haute marche du podium. Son application Lucie, est présentée sur la plateforme du concours, comme une « offre, selon une approche d’alphabétisation dite fonctionnelle, plusieurs modules de cours avec assistance vocale qui de façon ludique et aisée vise à donner aux destinataires les rudiments d’une alphabétisation réussie ».

Lire aussi : Le malien Cheick Oumar Bagayoko remporte le premier prix “RFI Challenge App Afrique

Les deux autres finalistes sont Patricia Nzolantima de la RDC, avec My Nyota (application qui permet aux jeunes femmes de mieux gérer leur cycle menstruel) et Seynabou Thiam, du Sénégal, avec Femin’in (programme multi-support sur le cycle menstruel et l’hygiène menstruelle, qui vise à informer et accompagner les filles et les femmes quels que soient leur zone d’habitation et leur niveau d’alphabétisation).

La grande lauréate remporte une dotation de 15 000 euros pour développer son projet, ainsi qu’un accompagnement pour étendre son service dans plusieurs pays africains.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.