Search
vendredi 18 août 2017
  • :
  • :
Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

SENEGAL : Une association de consommateur dénonce le favoritisme du régulateur concernant Orange

Au Sénégal, la rude concurrence qui règne dans le secteur des télécommunications serait faussée par l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp). Selon l’Association sénégalaise des utilisateurs des TIC (Asutic), depuis 2012, le français Orange est favorisé au détriment de ses concurrents.

Parmi les griefs énoncés par Asutic dans son communiqué, l’augmentation des tarifs de orange en ce qui concerne le roaming en Afrique de l’ouest. En effet, depuis le 31 mars dernier, 7 pays membres de le CEDEAO ont mis fin à l’application des tarifs de roaming lors des appels en cas de voyage. L’objectif visé est la réduction des coûts des communications. Cependant, dénonce l’Asutic, « le tarif de roaming utilisé par L’ARTP comme tarif de référence est celui de l’opérateur Tigo [ ] » ce tarif étant « 2 voire 4 fois plus chers que celui de ses concurrents ». Tigo n’étant présent qu’au Sénégal, il lui est difficile d’offrir des tarifs plus compétitifs. De ce fait, ce tarif parce qu’il est plus élevé que celui de Orange, constituera pour l’entreprise un gain substantiel.

« Désormais, les maliens en visite au Sénégal, en Côte d’Ivoire payerons 300 F CFA au lieu de 236 F CFA, les ivoiriens en visite au Sénégal ou au Mali, 300 F CFA au lieu de 258 F CFA, idem pour les sénégalais quand ils vont au Mali, Cote d’Ivoire, Guinée etc 300 F CFA au lieu de 247 F CFA. », explique le communiqué.

Orange Côte d'Ivoire

L’association va beaucoup plus loin et fustige le laxisme du régulateur télécoms. Il lui est reproché de ne pas assurer une saine concurrence dans le pays : « l’Artp n’a jamais travaillé pour la création des conditions d’une concurrence saine et loyale entre les opérateurs, encore moins pour la préservation des intérêts du Sénégal ».

Face à ce qu’elle considère comme un « désastre », l’association recommande aux citoyens sénégalais qui se déplaceraient vers l’un des pays dans lesquelles s’appliquent cette mesure de free roaming , « de continuer à utiliser des applications mobiles de VOIP tels que Skype, Viber ou WhatsAp en étant connecté à un réseau WiFi ou de consommer local en se procurant la carte SIM du pays visité ».

Lire aussi : Voix sur IP : Selon Marck Zuckerberg, les opérateurs Télécom doivent revoir leurs modèles économiques

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS



One thought on “SENEGAL : Une association de consommateur dénonce le favoritisme du régulateur concernant Orange

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.