Search
dimanche 22 octobre 2017
  • :
  • :

Sénégal/FMI : Les réformes économiques entreprises jugées favorables par l’institution financière

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Le Sénégal fait office de bon élève auprès du Fonds monétaire international (FMI), dans le cadre des réformes entamées par le gouvernement dans le cadre de son programme économique et financier 2015-2018. La 4e revue de ce programme appuyé par l’instrument de soutien à la politique économique (Ispe) a été jugée favorable par l’Institution financière.

À travers la politique de restructuration économique, les autorités sénégalaises ont une fois de plus confirmé toute la confiance du FMI vis à vis des engagements entrepris pour le maintien de la croissance économique. Le ministère sénégalais de l’Économie et des Finances, s’est félicité de cette confiance de la communauté internationale qui illustre le soutient franc des partenaires techniques et financiers à la nouvelle stratégie de développement économique et social du plan Sénégal Emergent.

     Sénégal/FMI : Les réformes économiques entreprises jugées favorables par l’institution financière. © : DR

L’institution financière quant à elle a annoncé que le pays renait avec une croissance supérieure à 6,5 % lors de ces deux dernières années. Le déficit budgétaire est en baisse, 4,2 % du Produit intérieur brut (PIB) en 2016. L’inflation devient plus faible. Le gouvernement sénégalais a su élaborer une bonne politique de mise en place d’infrastructures de haute qualité, et a favorisé l’amélioration de l’environnement des affaires. Toutes ces réformes ont permis au Sénégal d’être classé  parmi les pays les plus réformateurs au monde.

Lire aussi : Afrique Subsaharienne : Le Sénégal 8 ème pays ayant le taux d’accès à l’électricité le plus élevé

Notons que les autorités sénégalaises ont réussi le grand pari de la gestion et de la maitrise des charges de fonctionnement et de la masse salariale, sans oublier la gestion efficace du profil de la dette. Des indices de performances qui ont été relevées et appréciées par le FMI. Au niveau des efforts visant à créer des conditions favorables pour développer le secteur privé, le pays s’en sort favorablement dans les zones économiques spéciales (ZES).

Lire aussi : UEMOA/Sénégal : Le pays occupe la deuxième place dans le secteur du mobile banking

En 2016, la croissance du pays était de 6,6 %. D’ailleurs, l’économie sénégalaise devrait, selon les prévisions de la Banque mondiale, enregistrer une évolution de 6,8 % en 2017 avant de connaitre une croissance de 7 % en 2018 et 2019, faisant du pays le plus dynamique de cette région ouest-africaine, après la Côte d’Ivoire.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.