Search
dimanche 24 septembre 2017
  • :
  • :
Archibat 2017
Banner Tecno – 30 jours

SOCIÉTÉ : La ministre Mariatou Koné initie une journée récréative en faveur des enfants vulnérables

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

La ministre Mariatou Koné a initié une journée récréative en faveur des enfants vulnérables, le mercredi 5 Juillet dernier. Une action qui vise à apporter un peu de réconfort aux enfants et adolescents en difficulté.

Plusieurs enfants et adolescents venus du centre social de Cocody, des foyers Akwaba d’Abobo et de Don Bosco de Koumassi, ont pris part à la journée récréative instaurée par Mariatou Koné à l’orphelinat de garçons de Bingerville. La ministre de la femme, de la protection de l’enfant et de la solidarité, estime qu’il est dorénavant capital de venir en aide à ces enfants et jeunes gisant dans des coins des rue d’Abidjan. Pour cela, il faut trouver des moyens pour les aider à se construire un avenir radieux et à être de nobles personnes demain. Pour y parvenir donc, elle entend remettre ces enfants sur le droit chemin.

Parrainé sur ce projet par le programme de protection des enfants et adolescents vulnérables (PPVEAV), l’objectif est de conduire ces jeunes gens à se surpasser afin de faire ressortir le meilleur d’eux. En somme, susciter en eux le désir de ne point se limiter mais à voir plus grand.

«  Parce qu’en générale les enfants exercent les métiers que les parents proposent. Maintenant, il faut que ces enfants en rupture avec la loi fassent ce qu’ils souhaitent eux-mêmes », a-t-elle ajoutée.

        Mariatou koné, ministre de la femme, de la protection de l’enfant et de la solidarité / © DR 

Dans le souci de la bonne marche de ce projet,  la ministre lance un appel aux différents parents et adultes à prendre leurs responsabilités en étant toujours à l’écoute de leurs enfants, d’en prendre soin, de les aimer, afin d’éviter de les pousser vers la rue. La rue qui les convertira en délinquants, drogués, ou pour les filles, en prostituées.

Mariatou Koné a aussi rassurée ces enfants venus de différents centres sociaux, de l’implication de l’Etat et de son soutien, car ils ont droit a-t-elle signifiée, à l’éducation, à la santé et à la protection.

Pour rendre donc effectif ce projet, La ministre de la femme, de la protection de l’enfant et de solidarité, a annoncé la construction prochaine de trois autres centres sociaux dans les villes de Man, Bouaké et Korhogo.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.