Search
samedi 24 février 2018
  • :
  • :

Reforme Constitutionnelle : Des organisations de la société civile battent campagne pour le  » NON » au referendum

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Dans une allocution télévisée le 16 février dernier, le président sénégalais a annoncé sa volonté de soumettre son projet de modification constitutionnelle par referendum le 20 mars 2016 . Ce même jour, il a également informé les citoyens sénégalais, qu’il renonçait à réduire son mandat présidentiel, conformément à l’avis du Conseil constitutionnel. Depuis cette annonce, la société civile sénégalaise qui  crie au parjure, se mobilise pour un plébiscite du « NON » au prochain referendum .

Réunie à travers le « Front du Non », une douzaine d’organisations de la société civile et partis politiques lance un appel fort au peuple à « opposer un non vif, massif et décisif à la Constitution du président Macky Sall », a déclaré Cheikh Tidiane Dièye, le porte-parole de cette coalition. Pour lui, Macky Sall n’était aucunement pas obligé de demander l’avis du Conseil constitutionnel et pouvait passer directement par le referendum. De plus, poursuit-il, le président sénégalais pouvait faire le mandat de 5 ans qu’il souhaitait, démissionner à la fin et se représenter. « Macky Sall a raté le coche et avait la possibilité d’entrer dans l’Histoire. Il a préféré faire partie du camp de ceux qui ne font pas avancer la démocratie », a déploré Fadel Barro, coordonnateur de « Y’en a marre », groupe de contestation pacifique crée en janvier 2011 par un collectif constitué de rappeurs et de journalistes. Fadel Diallo , entend faire mains et pied pour joindre une bonne partie du peuple sénégalais à la cause du « front du non ». « … nous allons utiliser tous les moyens possibles pour éclairer le choix des Sénégalais, y compris les chefs religieux, y compris les chefs coutumiers » a — t — il scandé. À Aboubary Mbodj, porte-parole de la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO), d’affirmer : « Si le non l’emporte, si le président de la République est conséquent avec lui-même, il fera comme De Gaulle, il démissionnera ».

C’est le 31 décembre 2015, lors de son adresse à la nation, que Macky Sall a annoncé vouloir opérer des modifications constitutionnelles. Outre la réduction de son mandat, 15 autres points ornent cette reforme. Au nombre de ceux-ci, la modernisation du rôle des partis politiques dans le système démocratique, la limite de l’âge des candidats à la présidentielle à 70 ans, la participation des candidats indépendants à tous types d’Élection. Le projet accorde aussi une place importante à la promotion de la gouvernance locale et du développement territorial par la création du Haut Conseil des collectivités territoriales.



Web redacteur ; Journaliste Radio


2 thoughts on “Reforme Constitutionnelle : Des organisations de la société civile battent campagne pour le  » NON » au referendum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *