Côte d’Ivoire : Le SIA organise bientôt sa troisième édition

Côte d'Ivoire : Le SIA organise bientôt sa troisième édition_Regionale.info

Le commissaire général de l’organisation du Salon des Infrastructures d’Abidjan (SIA), Ismaël Boga N’guessan, a annoncé la tenue de la troisième édition de ce salon, qui aura lieu du 8 au 10 Novembre prochain, sur la route menant à l’aéroport Félix Houphouët Boigny, à Port-Bouët (Abidjan). Cette troisième édition du SIA est placée sous le parrainage du ministre de l’Équipement et de l’Entretien routier, Amédé Koffi KOUAKOU.

Côte d'Ivoire : Le SIA organise bientôt sa troisième édition_Regionale.info
                                                                    Côte d’Ivoire : Le SIA organise bientôt sa troisième édition ©DR

Définie comme une plate-forme, dont les acteurs clés du secteur des infrastructures en Côte d’Ivoire sont de renommé européenne et sous régionale, le Salon des Infrastructures d’Abidjan attend près de cinq mille participants et cent cinquante exposants à cette troisième édition dont le thème principal est : « Penser l’aménagement du territoire en intégrant les réseaux intelligents ». 

Selon le commissaire Ismaël Boga N’guessan, ce salon est un partage de savoir-faire des entreprises et des renforcements de capacités, afin de développer les différentes activités liés aux travaux publics. « C’est un cadre d’échanges de bonnes pratiques, de formation, de découverte, d’expositions du savoir et du savoir-faire des entreprises y compris les innovations. Et in fine, l’établissement pour les dirigeants d’entreprises, de partenariats d’affaires pour développement leurs activités », a-t-il déclaré.

Durant cette édition du SIA, le programme d’activités prévoit des journées sectorielles sur les routes, l’électricité, l’Eau et l’Assainissement et les télécommunications. Elle sera essentiellement marquée par la participation des élus chargés de commande publique, Responsables techniques d’infrastructure, des achats, Ingénieurs réseau et des acteurs de la maîtrise d’ouvrages publics.

Les organisateurs de ce salon ont pour objectif la réunion de plusieurs pays d’Afrique et d’Europe sur des domaines variés des infrastructures, informer les participants sur le potentiel économique du secteur, attirer de nouveaux investisseurs et appuyer les recherches, le conseil et la formation professionnelle des opérateurs du secteur.

Notons que le SIA, en 2016 s’est soldé par 85% d’affaires conclues, 95% de satisfaction globale et 100% des objectifs fixés.

La Côte d’Ivoire envahie par des tonnes de pesticides frauduleux

La Côte d'Ivoire envahi par des tonnes de pesticides frauduleux_Regionale.info
Ce sont au total 4 millions de tonnes de pesticides frauduleux qui partagent la vie des Ivoiriens, selon le ministre de l’environnement, Professeur Séka Séka.
La Côte d'Ivoire envahi par des tonnes de pesticides frauduleux_Regionale.info
                     La Côte d’Ivoire envahi par des tonnes de pesticides frauduleux ®DR
Au cours de l’année 2018, 40 tonnes de pesticides périmés ont été saisis par la gendarmerie de San-Pédro, et 30 tonnes de pesticides illégaux ont été déclarés volontairement, depuis 2017.
En septembre dernier, le ministère ivoirien de l’Agriculture et du Développement rural affirmait que près de 90% des pesticides frauduleux entraient en Côte d’Ivoire par la frontière Est.
Silué Gnénéyéri, président du Comité pesticide de Côte d’Ivoire et Directeur de la Protection des Végétaux et du Contrôle de la Qualité (DPVCQ) du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, a déclaré, lors d’un atelier, que « Le poste frontalier terrestre de Takikro, dans le département de Koun-Fao, est la plaque tournante de cette fraude ».
Ces poisons, qui se promènent dans les assiettes et hôpitaux ivoiriens, contiennent souvent des substances interdites ou inconnues dangereuses avec de graves conséquences sur l’homme et l’environnement. Plusieurs pesticides frauduleux ont été identifiés comme cancérigènes ou à effets tératogènes, selon un expert.

INTERVIEW-BOGA-N’GUESSAN : « Le SIA est une plate-forme des acteurs clés du secteur des infrastructures en Côte d’Ivoire »

Ismaël BOGA-N’GUESSAN

INTERVIEW de Ismaël BOGA-N’GUESSAN (Commissaire général du Salon des Infrastructures d’Abidjan –SIA 2018, 3è edition/ 08-10 NOV. 2018, Route de l’aéroport)

  1. Présentez-nous en quelques mots Axes Marketing ?

Axes Marketing est une agence de marketing stratégique & opérationnel et de formation, créée en 2001. Nous intervenons dans les domaines des Etudes marketing – Conseil en marketing – Développement commercial – Organisation d’évènements professionnels – Formation. Nos valeurs sont : le respect des engagements, la fiabilité, le partage et l’innovation. Et c’est dans le cadre du pôle opérationnel doublé du volet formation que nous organisons, en partenariat avec le Groupement ivoirien du Bâtiment et des Travaux publics (GIBTP) présidé par monsieur Philippe EPONON- qui en a l’initiative –le Salon des Infrastructures d’Abidjan (Sia 2018). Cette biennale est à sa 3e édition cette année et se déroulera du 08 au 10 novembre 2018, sous le Parrainage du ministre de l’Equipement et de l’Entretien routier, Amedé Koffi KOUAKOU.

Outre le SIA, deux autres salons internationaux sont prévus dans le même mois de novembre : celui sur l’habitat à Paris au milieu du mois et sur l’huile de palme de fin novembre à début décembre.

  1. Que peut-on retenir de l’évènement qu’est le SIA qui pour thème cette année : « Penser l’aménagement du territoire en intégrant les réseaux intelligents » ?

Pour rappel, la première édition dénommée ROUTEXPO avait eu lieu en 2014, à Treichville. Depuis 2016, où l’événement a pris le nom de SIA (2e édition), il se déroule sur le site du futur Parc des Expositions, sur la route de l’Aéroport international Félix Houphouët-Boigny, dans la commune de Port-Bouët.

Le SIA est une plate-forme des acteurs clés du secteur des infrastructures en Côte d’Ivoire dont la renommée atteint désormais la sous-région voire l’Europe. Et comme pour les éditions antérieures, c’est une rencontre des professionnels, mais aussi des décideurs et des prescripteurs. C’est un cadre d’échanges de bonnes pratiques, de formation, de découverte, d’expositions du savoir et du savoir-faire des entreprises y compris les innovations. Et in fine, l’établissement pour les dirigeants d’entreprises, de partenariats d’affaires pour développement leurs activités.

Ismaël BOGA-N’GUESSAN
Ismaël BOGA-N’GUESSAN

Le SIA maintient son ambition de créer un environnement favorable au développement des acteurs des travaux publics car ils sont des partenaires incontournables du développement socio-économique du pays. Comme vous le savez, le rêve du gouvernement, c’est l’atteinte de l’émergence à l’horizon 2020, et cela ne saurait se faire sans le secteur privé de qui l’Etat attend une contribution de l’ordre de 62% dans le budget de 30 mille milliards de FCfa au titre du Plan national de Développement (Pnd 2016-2020). Et qui dit secteur privé en Côte d’Ivoire fait aussi allusion à l’apport déterminant des membres du Gibtp.

  1. Quelles sont les innovations majeures de ce rendez-vous ?

En termes d’amélioration en matière d’organisation 2018, le SIA 2018 connaîtra un format optimisé. Le site a été aménagé sur une surface de 40 000 m2, 3 000 m2  d’expositions sous chapiteau climatisé, 8 500 m2 d’exposition outdoor abritant les gros engins et des démonstrations.

Le programme prévoit des journées sectorielles sur les Routes, l’Electricité, l’Eau et l’Assainissement, et les télécommunications). De même que des panels thématiques en continu, des rencontres B to B, un espace de formation pour renforcer les capacités.

  1. Quel est votre regard sur le thème principal de ce salon et quel est l’objectif visé à travers cet événement ?

Le thème : « Penser l’aménagement du territoire en intégrant les réseaux intelligents », est un appel à la réflexion sur l’aménagement de nos villes et régions. Il s’agit de travailler à prendre en compte dans la planification du développement tous les secteurs essentiels de sorte à poser le bon diagnostic, réaliser les investissements essentiels à la vie et au bien-être des populations et à optimiser ces investissements. Il s’agit des routes et ouvrages d’art, la fourniture d’énergie et d’eau, l’assainissement, les télécommunications. Ce, en en exploitant au mieux les innovations technologiques et de communication.

De sorte à ne pas se retrouver avec des dépenses parfois coûteuses mais vites dépassées par la modernité et le dynamisme de la croissance des cités et des régions.

  1. Combien de participants sont attendus pour cette édition ?

En 2016, le salon avait accueilli une centaine de participants et d’exposants. Cette année, nous enregistrons une croissance de 30% par rapport à la dernière édition. Les confirmations des réservations faites nous rassurent, et indiquent que le salon est devenu le RDV incontournable des professionnels des infrastructures, qui adoptent l’événement, et font confiance au GIBTP et AXES MARKETING.

  1. Quel est votre regard sur l’actualité des infrastructures et du BTP en Côte d’Ivoire plus particulièrement ?

La Côte d’Ivoire est engagée dans un processus de réhabilitation, renforcement d’anciennes infrastructures et construction de nouvelles. Et tous les secteurs des infrastructures retenus dans le cadre de ce salon sont concernés : routes et ponts, énergie, eau potable et assainissement, télécommunications.

Le secteur du Btp a été servis en marchés notamment les Pme. Cependant, nous souhaitons un renforcement des acquis par un approfondissement du marché pour que durant la période 2018-2020, la reprise des grands travaux soit également une occasion favorable pour les entreprises ivoiriennes qui souhaitent accroître leurs parts de marché. 

Cocody/ Election municipale : Koné Colette compte s’investir pleinement dans le social et la culture

La campagne électorale des élections couplées bat son plein actuellement à Cocody, où les candidats se livrent à une guerre des projets de société. Koné Colette, seule candidate parmi dix hommes, a décidé d’axer une partie de son programme d’activités sur le sociale et la culture.

Dans l’optique d’améliorer les conditions de vie des populations de la commune de Cocody, Koné Colette, directrice générale de l’agence Ivoirienne de Régulation de la mutualité (AIRMS), promet miser pleinement dans la valorisation des cultures de sa commune. Tel que mentionné dans son programme d’activités, en cas de victoire, elle prévoit construire une médiathèque municipale qui servira de lieu d’échanges culturels, réhabiliter les espaces ludiques et gastronomiques de la commune.

                                   Koné Colette candidate indépendante à Cocody/ ©  DR

Ensuite, elle ambitionne matérialiser l’entrée principale de chaque village de la commune par un portail identitaire avec des emblèmes spécifiques. « On va s’appuyer sur vos valeurs culturelles pour développer Cocody », avait déclaré Koné Colette lors de son meeting d’ouverture de campagne, le 29 octobre passé, au stade Boga Doudou de la Riviera Golf.

Estimant que l’on ne peut prétendre développer sa commune ou sa localité sans mettre l’homme au centre de sa politique, Koné Colette, promet privilégier le volet social. Pour ce faire, elle promet la création d’une maison des familles, des groupements associatifs et des Organisations Non Gouvernementale (ONG), pour plus se rapprocher des populations. De plus, elle prévoit mettre en place un fond dédié aux personnes d’âge d’or en vue de les accompagner et mettre sur pied une structure de suivi des femmes victimes d’harcèlements sexuels.

Outre ces projets, Koné Colette ambitionne installer plusieurs points d’accès au wifi dans toute la commune et créer une maison de sage pour un partage d’expériences et de cultures.

Cocody / Election municipale : Koné Colette promet un système éducatif et sanitaire performant

Depuis maintenant plus d’une semaine, les candidats aux élections municipales et régionales déroulent leurs ambitions et projets pour les différentes localités qu’ils convoitent. Consciente de la politique impopulaire de la municipalité dans laquelle elle se trouve, Koné Colette, candidate indépendante à Cocody, prévoit améliorer le système éducatif, créer des emplois et rendre performant le système sanitaire de la commune.

Dans son projet de société, koné Colette, seule femme candidate dans cette commune, ambitionne accroître l’offre des Ecoles Primaires Publiques (EPP) et des collèges. Pour elle, faire la promotion des meilleurs élèves et des enseignants encouragera ceux-ci à travailler davantage afin que le niveau de la formation de la commune prenne une autre dimension. Ensuite, elle prévoit aménager les cantiques scolaires dans les maternelles et EPP.

                             Koné Colette, candidate indépendante à Cocody / ©  DR

Dans le souci de lutter efficacement contre le chômage des jeunes, l’actuelle adjointe au maire de Cocody, projette créer une « Maison d’emploi », avec pour objectif principal, la recherche de stage pour les étudiants, afin qu’ils valident leurs diplômes. Hors mis cela, Koné Colette, promet financer les projets des jeunes et femmes à hauteur de 200.000.000 de FCFA et créer quatre centres pilotes pour l’alphabétisation des femmes déscolarisées et l’apprentissage des métiers générateurs de revenus. Outre ces projets, elle prévoit la construction d’un marché de gros de fruits et de légumes, dans l’optique de participer à la réduction du coût de la vie.

Concernant le volet sanitaire, Koné Colette et son staff projettent construire de nouveaux centres de santé au nord et au sud de la commune, acheter cinq ambulances et mettre sur pied un centre de gériatrie pour le suivi spécifique des maladies métaboliques.

CIV/ Élections municipales à Cocody : « Oser le changement avec Koné Colette » Koné Colette

Lors de la cérémonie d’ouverture de sa campagne qui s’est ténue le samedi 29 septembre 2018, Koné Colette, candidate indépendante à l’élection municipale de la commune de Cocody, a invité ses partisans à travailler davantage et investir le terrain, afin d’obtenir un air nouveau dans cette illustre commune de la capitale économique ivoirienne.

C’est dans une belle ambiance, soutenue par une mobilisation exceptionnelle, que Koné Colette, adjointe au maire sortant de la commune de Cocody et fervente militante du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), a galvanisé ses troupes à travers des messages plein d’espoir.

Seule femme parmi onze candidats, Koné Colette, membre du Bureau  politique du premier parti politique ivoirien, prévoit mettre l’homme au centre de son programme d’activités. « Jeunes, vieux, enfants, veuves, orphelins, étudiants, je voudrais être à votre service. Je veux tout simplement être celle là qui va développer Cocody avec l’homme au centre  », a-t-elle indiqué.

L’éducation des enfants étant pour elle l’un des leviers importants dans le développement de toute nation, elle ambitionne construire plusieurs établissements scolaires afin de réduire le fort taux d’analphabètes que connaît le pays. « Je voudrais construire des écoles grâces aux moyens que vous-même contribuables de Cocody aller mettre à notre disposition » , a-t-elle lancé.

Koné Colette, candidate indépendante à Cocody / ©   DR

De plus, Koné Colette prévoit un traitement particulier vis-à-vis des enseignants de sorte à ce que ceux-ci soient selon elle, dans les conditions les plus appropriées afin d’encadrer sereinement les élèves de la commune de Cocody. « Je m’engagerais à m’occuper des enseignants afin que l’éducation qu’ils donnent à nos enfants qu’on leurs confient soit meilleur », a-t-elle déclaré.

Selon Koné Colette, personne ne peut travailler s’il n’est en bonne santé. De ce fait, dans son programme d’activités, elle prévoit mettre l’accent sur le système sanitaire de cette commune huppée.

Notons qu’en dehors de ces différents points saillants de son programme, Koné Colette souhaite valoriser les cultures des différentes ethnies et installer une bibliothèque virtuelle dans sa commune.

CIV / Élections municipales : Koné Colette candidate indépendante à Cocody*

Koné Colette - Candidate Cocody

Les élections municipales et régionales ont suscité plusieurs candidatures dans la commune de Cocody à Abidjan. Koné Colette, membre influente du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire, n’a pas voulu rester en marge de cet important scrutin. Qui est cette dame dont les populations de l’illustre commune ne cessent de saluer la bravoure et le sens d’humanisme ?

Née en 1957 à Abobo-Dioulasso et mère de quatre enfants, Koné Colette est administratrice du travail des lois sociales. En plus de sa profession, Koné Colette cumule plusieurs postes au sein du PDCI-RDA. Elle est membre du Bureau Politique du PDCI- RDA et secrétaire exécutif en charge des élus et conseillers économiques, culturels et environnementaux.

En plus d’être adjointe au maire de la commune de Cocody, Koné Colette occupe le poste de conseiller au district d’Abidjan dirigé par Robert Beugré Mambé.

Koné Colette - Candidate Cocody
                                                                                    Koné Colette

Koné Colette est de surcroît secrétaire général de section du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire à Cocody où elle réside et est conseiller politique du bureau de l’Union des Femmes PDCI (UFPDCI). Cerise sur le gâteau, elle a été couronnée commandeur de l’ordre du Belier par les premiers responsables de son parti. Notons qu’en marge de son CV alléchant, Koné Colette a assumé plusieurs responsabilités dont la présidence de la commission des délégations étrangères du 12 e congrès de l’UFPDCI, représentante du PDCI au congrès du NPP à Tamala au Ghana, Directrice départementale de campagne du Président Alassane Ouattara lors des élections présidentielles de 2010.

* Publi-reportage