4 soldats tués dans le Nord-Est du Mali

Quatre soldats maliens ont perdu la vie le dimanche 28 janvier 2018, dans le nord-est du mali, lors d’une attaque contre leur base près de la frontière nigérienne, au lendemain d’une attaque qui faisait 14 morts au niveau des soldats.

4 soldats et 1 assaillants tués lors de cette attaque_Regionale.info
                                                               4 soldats et 1 assaillants tués lors de cette attaque ©DR

Dimanche, très tôt le matin, des terroristes venus à moto et dans des véhicules ont attaqué le camp de Garde de Ménaka. Dans un combat qui a duré près de 48 minutes, les assaillants ont tiré des roquettes contre le camp des Forces armées maliennes (FAMa).

Cette attaque a fait état de quatre gardes et un assaillant tués, un soldat blessé et un véhicule de la FAMa emporté.

Dans une attaque terroriste du camp militaire à Soumpi, qui a eu lieu le samedi, 14 soldats avaient été tués et 18 autres blessés. C’est dans une localité située au nord de la ville, dans la région de Tombouctou.

Le camp de Menaka attaqué dimanche se trouve à quelques 700 km à l’est de Tombouctou, dans une zone proche de la frontière du Niger où les groupes rebelles jihadistes sont très actifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *