995 combattants de Boko Haram en détention au Cameroun

Les autorités camerounaises ne décolèrent pas dans leur lutte contre le terrorisme et plus particulièrement contre la secte islamiste Boko Haram. Selon les informations données par le commissaire du gouvernement auprès du tribunal militaire de Maroua, 995 combattants de la secte sont en détention.

Les sanctions infligées aux membres de Boko Haram sont «proportionnelles», au regard des délits qui leurs sont reprochées. Ainsi, 119 d’entre eux sont détenus pour «lourdes peines d’emprisonnement, généralement des condamnations à mort». Plusieurs autres ont été mis aux arrêts pour « actes terroristes, d’attaques suicides et de pillages d’habitation, de plantation et du cheptel ».

Boko-Haram-regionale.info
                                                         Boko-Haram-regionale / CREDIT : DR

Dans la prison centrale du Chef-lieu de la Région de l’Extrême-Nord, ce sont quelques 792 détenus qui attendent, pour certains leur jugements, et d’autres qui patientent dans le couloir de la mort. Parmi eux l’on dénombre un grand nombre de nigérians, puis viennent les camerounais et les Tchadiens, toujours selon cette même source.

Lire aussi : Le chef du groupe terroriste Ansaru arrêté au Nigeria 

Rappelons qu’au Cameroun, selon un rapport publié en janvier 2016 par le gouvernement, ce sont près de 1200 personnes qui ont été tuées par les membres de Boko Haram, depuis 2013. Au Nigeria voisin, ce sont au moins 17.000 morts et plus de 2,5 millions de déplacés que la secte a laissé derrière elle depuis 2009.

2 réponses sur “995 combattants de Boko Haram en détention au Cameroun”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *