Search
mardi 23 octobre 2018
  • :
  • :

Advans Côte d’Ivoire et PAMF-Mali obtiennent un accord de prêt de 3,8 millions $

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Deux entreprises de microfinances en Afrique de l’Ouest viennent de bénéficier d’un prêt pour le soutien de leurs activités par la Fondation Grameen Crédit Agricole. Ce prêt porte sur un montant de 3,8 millions $ pour Advans Côte d’Ivoire et Première Agence de Microfinance Mali (PAMF-Mali).

Cet accord de prêt a été facilité par le Fonds d’investissement de la Fondation basé au Luxembourg, le Grameen Crédit Agricole Fund (GCA Fund). Un Fonds dédié aux entreprises de Social Business qui ont besoin de financement pour se développer, principalement dans les pays en développement.

Advans Côte d’Ivoire et PAMF-Mali obtiennent un prêt d’accord de 3,8 millions $. © : DR

Le GCA Fund joue un rôle de facilitateur, prenant des participations minoritaires aux côtés d’investisseurs stratégiques, dans un esprit de partenariat de long terme. Les investissements sont sélectionnés au regard de la qualité de leur plan d’affaires, de la robustesse de leur modèle économique et de l’impact social recherché.  Il ne distribue pas de dividende et, à la liquidation, les investisseurs s’engagent à recycler toute plus-value éventuelle dans de nouvelles initiatives de Social Business.

Notons qu’Advans Côte d’Ivoire, c’est plus de 153 milliards FCFA de volume de crédits accordés, plus de 29 milliards FCFA d’encours de dépôt et plus 120 000 comptes ouverts.

Quant à PAMF-Mali, elle a été créée en 2005 dans la région de Mopti à la suite d’une initiative du gouvernement malien visant à développer l’industrie de la microfinance dans le pays. Elle exploite deux succursales et deux points d’opérations à Mopti, Koro, Djénné et Sévaré. Actuellement, les emprunteurs et les déposants de PAM atteignent près de 50 %, dans l’espoir que cela dépassera la moitié du portefeuille en 2016.

Rappelons que la Fondation Grameen Crédit Agricole est le fruit d’un partenariat unique entre Crédit Agricole et le professeur Muhammad Yunus, le « Banquier des Pauvres » et fondateur de la Grameen Bank.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *