Search
dimanche 17 décembre 2017
  • :
  • :

Affaires des écoutes téléphoniques : Djibrill Bassolé entendu par la justice militaire burkinabè

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Le général Djibril Bassolé, ancien ministre burkinabè des affaires étrangères, le général Djibrill Bassolé a été entendu, ce mercredi 14 décembre, à la justice militaire de Ouagadougou. Cette audition rentre dans le cadre de l’affaire des écoutes téléphoniques qu’il aurait eues avec le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, lors du putsch manqué de septembre 2015.

Plus d’un an après l’éclatement des écoutes téléphoniques, les enquêtes pour situer les responsabilités se poursuivent dans le pays des hommes intègres. Le 14 décembre dernier, c’est l’un des acteurs, Djibrill Bassolé qui a fait l’objet d’audition, à en croire certains médias burkinabè.

Lire Aussi :   Le mandat de dépôt de Djibril Bassolé Prorogé de 6 mois

« Djibril Bassolé est arrivé dans un véhicule de la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA). Pendant plusieurs heures, le détenu est resté dans l’enceinte de la justice militaire », le faso.net qui précise par ailleurs que « rien n’a filtré quand il en est ressorti ».

djibril Bassolé

Accusé d’avoir comploté avec des forces extérieures pour déstabiliser le Burkina Faso, l’ex-Chef de la diplomatie burkinabé est incarcéré depuis début octobre 2015. Un expert Allemand avait été commis pour authentifier lesdites écoutes. Il a « déposé son rapport le lundi 5 décembre 2016 aux mains du juge d’instruction, pour suite à donner », avait informé le commissaire du gouvernement Alioune Zanré, lors de sa conférence de presse le 8 décembre 2016. Le commissaire a aussi annoncé au cours de cette conférence que le procès concernant le coup d’État manqué pourrait débuter à parti du 20 décembre prochain.



Web redacteur ; Journaliste Radio


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.