Affrontements entre policiers et étudiants à Abidjan, suite à un mot d’ordre de grève de la FESCI

Ce lundi 11 avril 2016, quelques minutes après 8 heures, des affrontements ont éclatées entre des étudiants de l’université Felix Houphouet Boigny et éléments des forces de police. Selon les informations en notre possession, les violences ont éclatés suite à un meeting organisés par la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI), ainsi que d’autres fédérations estudiantines.

Université Felix Houphouet Boigny -Regionale.info
                       L’une des entrées de l’université Felix Houphouet Boigny

Dans une note d’information dont nous avons pu rentrer en possession, la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire annonçait une « grève de 5 jours renouvelable à compter du lundi 11 avril 2016 ». La raison de cette grève fait état de plusieurs problèmes rencontrés par les étudiants. Ce sont entre autre :

  • La méthode d’admission de Licence 3 en Master 1 et de Master 1 en Master 2
  • La mauvaise application du LMD
  • Le non-équipement des salles spécialisées
  • Le déguerpissement des étudiants des cités universitaires au profit des jeux de la francophonie
  • Les successions d’années blanches dans l’UFR des sciences médicales

Il était donc annoncé une suspension des cours dès ce lundi. Seulement, ce matin, alors que les syndicalistes projetaient un meeting pour apporter la lumière sur le bien-fondé de leurs actions à leurs camarades, des violences ont éclatées entre les étudiants et les agents de la police nationale, vers 8H20. Ces derniers ont dispersés les étudiants à coup de gaz lacrymogène, les prenant parfois en chasse. Partout c’était la débandade.

Plus tard dans la journée, plusieurs éléments de la FESCI ont fait des descentes dans les grandes écoles et lycées, dans plusieurs communes d’Abidjan, obligeant leurs occupants à quitter les lieux en signe de soutien. Au groupe Loko par exemple, dans la commune de Marcory, les étudiants ont été sommés de mettre fin aux cours.

A l’heure de la publication de cet article, plusieurs élèves et étudiants continuaient d’être délogés par les étudiants syndicalistes.

Une grève ce matin dans différentes écoles !
Groupe Loko Marcory @edithbrou @stephytano @dapaarnaud pic.twitter.com/FasE9kUkNB

— Sansiaré Christiane (@KirianeSansiare) April 11, 2016

3 réponses sur “Affrontements entre policiers et étudiants à Abidjan, suite à un mot d’ordre de grève de la FESCI”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *