fbpx
Search
vendredi 19 avril 2019
  • :
  • :

Affrontements entre riverains et policiers lors d’un déguerpissement

Samedi 06

Ce qui était censé être une opération de déguerpissement classique de la cité ex-RAN au plateau , s’est muée en un affrontement entre forces de l’ordre et riverains, le lundi 18 avril 2016. Ces derniers s’opposaient à l’opération.

À la mi-journée de ce lundi, le capharnaüm constaté sur place à la cité RAN traduisait aisément l’atmosphère qui avait régné en ces lieux avec des pneus calcinés et des magasins fermés.

Quelques heures plutôt, aux dires des témoins, une troupe de policiers composés de la CRS (Compagnie républicaine de sécurité) et la BAE (Brigade anti-émeute) ont tenté de déloger les habitants.

Les forces de l’ordre ont usé de gaz lacrymogène dans les maisons pour nous faire sortir de force. C’est la brutalité des forces de l’ordre. Raconte un habitant cité par APA.

Cette opération serait à l’initiative de la Société Ivoirienne du Patrimoine Ferroviaire (SIPF). Cette société est gérante du patrimoine de l’ex Sitarail. Mais cette opération ,  les riverains ne l’entendaient pas cette oreille. S’en est suivie une course poursuite entre policiers et jeunes du quartier dans les ruelles. Bilan, trois interpellations.

Nous sommes de cheminots retraités de l’ex-RAN qui habitons dans ces maisons depuis 30, 40 ans. Nous avons demandé à acquérir ces logements comme l’État l’a fait pour d’autres sociétés. Nous sommes dans l’attente de la suite et ce matin on vient nous déloger , s’apitoie Abdoulaye Diomandé.

‘’Le premier magistrat de la commune est intervenu pour l’arrêt de l’opération de déguerpissement dont on dit que l’ordre vient d’en haut’‘, informe M.Diomandé, qui annonce par ailleurs la tenue d’une réunion tripartite entre mairie, habitants et responsables de la SIPF.

Advertise – Regionale.info


Web redacteur ; Journaliste Radio


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *