Search
samedi 24 février 2018
  • :
  • :

Afrique/COP22 : La BAD et plusieurs institutions défendent les intérêts du continent

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Le lundi 7 novembre 2016, à Marrakech, au Maroc, s’est ouvert la 22e session de la Conférence des Parties de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements climatiques (COP22).

Lors de cette Conférence, une lucarne sur l’Afrique a été organisée par la Banque africaine de développement (BAD), la Commission de l’Union africaine (CUA), la Commission économique pour l’Afrique (CEA) et le nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD). Ces institutions se sont réunies pour la défense des intérêts et la détermination de l’Afrique afin de mieux faire face aux enjeux liés au changement climatique.

Afrique/COP22 : La Bad et plusieurs institutions défendent les intérêts du continent pour le changement climatique © : DR

Afrique/COP22 : La Bad et plusieurs institutions défendent les intérêts du continent pour le changement climatique © : DR

Un Pavillon Afrique a été dressé à cette occasion pour des échanges ponctués par des tables rondes, conférences, rencontres bilatérales qui ont traité des problèmes auxquels font face le continent sur les problèmes du changement climatique. L’objectif est de mettre sur pied des solutions pour mieux adapter et favoriser des conditions favorables sur le climat. Ces objectifs portent également sur l’industrialisation verte, l’agriculture, le transport, la santé, l’eau et l’assainissement toutefois en prenant en compte la biodiversité et l’innovation.

Ségolène Royal, présidente de la COP21 et ministre française de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le climat et Salaheddine Mezouar, président de la COP22 et ministre marocain des Affaires étrangères ont pris part à des échanges au Pavillon Afrique. Il est également prévu le passage de plusieurs chefs d’État et hauts responsables africains sur les lieux, à l’occasion de la semaine de haut niveau de la COP22, notamment pour la Journée de l’Afrique, le mercredi 16 novembre 2016.

Lire aussi : COP22 : Le Groupe des Ambassadeurs africains accrédités au Maroc rencontre la Banque mondiale

L’importance historique du Maroc et de Marrakech en tant qu’hôtes des Conférences de l’ONU sur les changements climatiques a été évoquée. La COP7, qui s’est tenue à Marrakech en 2001 a débouché sur les Accords de Marrakech, tandis que la CMA1 sera au programme de la COP22, au même titre que le premier Agenda mondial pour l’action climatique. Ce dernier comprendra notamment des événements thématiques, des conférences ainsi qu’un événement de haut niveau permettant d’appeler à une action climatique plus ambitieuse et mieux coordonnée entre les États et la société civile.

La COP22 entend surtout être la COP de l’action, celle qui engagera la mise en œuvre concrète des engagements entérinés dans l’Accord de Paris, entré en vigueur le 4 novembre 2016.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *