Search
lundi 26 février 2018
  • :
  • :

Après le verdict du procès de Hussène Habré, les internautes se prononcent !

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Il aura fallu attendre 25 longues années pour voir la justice se prononcer au regard accusations dont fait objet l’ex-président tchadien, Hussène Habré. Entre un « exil doré », des tractations diplomatiques et la création d’une cour spécial compétente pour se saisir du dossier, « l’affaire Habré » fait des émules à travers le continent.
Reconnu coupable de crimes contre l’humanité et crimes de guerre, l’ancien homme fort du Tchad a écopé de la prison à vie.

Après l’annonce du verdict par la cour des Chambres africaines extraordinaires de Dakar, de nombreuses réactions se sont fait entendre à travers le continent africain et même dans le monde entier. Au delà des cris de joie et de liesses populaires de victimes présentes au tribunal, c’est sur Twitter que nous avons tenté de prendre les avis. Bien loin de toute objectivité, il s’agira de montrer la lecture que certains observateurs font de ce verdict, entre satisfaction, divergence et questionnement.

Hissène Habré - regionale.info

            Hissène Habré – regionale.info

Un tel verdict ressemble plus à la réalisation d’un rêve longtemps souhaité par les parents des quelques 40.000 morts, les victimes qui ont survécus, et tous ceux qui ont été affecté par les années de règne de Hussène Habré, qu’à toute autre chose. Pour ces derniers, la « perpétuité » est une grande victoire.

Lire aussi : Hissène Habré condamné à la prison à perpétuité

C’est la première fois au monde, qu’un ancien chef d’État se fait juger par la juridiction d’un autre pays, pour violation des droits de l’Homme. De ce point de vue, le procès de Hussène Habré a une valeur hautement historique, d’autant plus qu’il a fallu attendre 25 années pour aboutir à la tenue d’un tel procès. C’est donc, de l’avis de plusieurs internautes, une chance pour la fin de l’impunité en Afrique.  Mais aussi un avertissement à l’endroit de ceux qui pourraient se montrer coupables d’actes similaires.

Les observations de certains autres internautes vont dans le sens de la responsabilité de tierces personnes, dans les atrocités qui ont été commis au Tchad, sous le règne de Hussène Habré. Pour eux, il n’est pas le seul responsable et d’autres personnes devraient être poursuivies.

Hissène Habré - Regionale.info

                                                                              Hissène Habré – Regionale.info

Il fallait aussi s’attendre à l’avis de ceux qui fustigent des « mains noirs » qui ont aidé, protégé, soutenu, Hussène Habré, durant toutes les années de son règne et même durant son « exil doré », au Sénégal. Mais aussi, ceux qui dénoncent une sorte de justice à double vitesse à l’échelle internationale qui se caractérise par l’impunité dont jouissent certains dirigeants.

L’une des questions qui n’a pas manqué d’être soulevée, fait référence à l’indemnisation des victimes et parents de victimes. Si l’on s’en tient aux propos du Président tchadien Idriss Deby, en 2013, les victimes seront bel et bien indemnisées. Du coté de la justice tchadienne qui s’exprimait en 2014, le gouvernement et les condamnés devraient payer 75 milliards de francs CFA aux victimes. A cette question aussi, plusieurs attendent des réponses concrètes.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *