Ce qui attend les FRCI avec la loi programmation militaire 2016-2020

Conçue sous la supervision de conseillers ivoiriens par le cabinet américain Jefferson Waterman International qui conseille la Présidence, la nouvelle loi de programmation militaire inaugure un bouleversement de taille au sein des armées.

 

Désormais la carrière militaire, qui jusque là était uniforme jusqu’au départ à la retraite à 55 ans, prendra la forme de contrats successifs de 5 ans, trois fois renouvelables.  L’armée ivoirienne possède aujourd’hui 23 000 hommes. Elle est composée de 1300 officiers, 15 000 sous-officiers et 7500 militaires de rang. L’objectif est de réduire les effectifs de 4000 hommes en instaurant une prime de départ à la retraite comprise entre 3 et 20 millions francs cfa.

Lire Aussi : forme de l’armée : Alain Richard Donwahi, « Nous voulons une armée qui ne s’occupe pas de politique »

L’autre volet de la reforme est consacré aux investissements estimés à 800 milliards fcfa sur la période 2016-2020 contre 6,4 milliards fcfa auparavant.Sur quatre ans,  il est planifié l’achat de 515 véhicules légers et blindés pour les forces terrestres, deux drones, deux hélicoptères de combat, des avions de transports de troupes et la réhabilitation, puis la construction des casernes. C’est Alain Richard Donwahi, le Ministre de la défense, qui s’attèlera à mettre en œuvre cette réforme.

Article publié avec la collaboration de politikafrique.info

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *