Search
mercredi 21 février 2018
  • :
  • :
Camon CM Full Ecran
DOOGEE

BAD : La FAD mobilise des fonds pour appuyer des projets en Afrique de 2017 à 2019

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Les 28 et 29 novembre 2016 au Luxembourg s’est tenue la 3e et dernière réunion de reconstitution du Fonds africain de développement (FAD), qui succède à celles tenues en mars et juin 2016 à Abidjan.

Ce forum a été l’occasion pour les donateurs du FAD, de mobiliser les ressources qui appuieront les projets de développement que ce fonds financera entre 2017 et 2019, dans le cadre de la stratégie à long terme du Groupe de la Banque africaine de développement. Ainsi, de nombreux projets phares ont pu voir le jour grâce à l’action du FAD. Il s’agit des projets d’appui à la sécurité alimentaire menés à Madagascar et au Sénégal, le projet de la route Ketta-Djoum au Congo-Brazzaville, le projet d’eau potable au Mozambique ou encore la centrale d’énergie géothermique de Menengaï au Kenya. D’autres projets dont le développement des chaînes de valeur agricoles en Gambie, le projet de création d’emplois et d’amélioration des moyens de subsistance au Mozambique, ont été lancés plus récemment . 

BAD / FAD : La mobilisation de fonds pour appuyer des projets en Afrique de 2017 à 2019 a été lancé à Luxembourg © : DR

BAD / FAD : La mobilisation de fonds pour appuyer des projets en Afrique de 2017 à 2019 a été lancé à Luxembourg © : DR

Chacun de ces projets a des effets bien concrets sur le terrain pour améliorer la vie de millions d’Africains. Derrière ces chiffres, ce sont des êtres, des communautés, des pays entiers qui voient s’ouvrir de nouvelles perspectives d’avenir. Le FAD a pour vocation de changer la vie des populations africaines les plus vulnérables. Le fonds a lancé un programme axé sur 5 grandes priorités en partenariat avec la Banque africaine de développement pour 2017 à 2019.

Projet de développement géothermique de Menengai au Kenya © : DR

         Projet de développement géothermique de Menengai au Kenya © : DR

Les projets exécutés par le FAD ont permis entre 2008 et 2013, à 13 millions d’Africains d’avoir obtenu un accès à l’eau potable et à des services d’assainissement. Au total, c’est 42,2 millions qui ont bénéficié de nouvelles infrastructures de transports ; et 64 millions ont pu suivre un cursus éducatif. Sur la même période, plus de 3 millions d’Africains ont été connectés pour la première fois aux réseaux électriques ; 46,1 millions ont vu leurs capacités renforcées en matière de pratiques agricoles ; et 10,2 millions ont bénéficié d’initiatives dans le domaine de la microfinance.

Pour rappel, le FAD a accordé plus de 40 milliards de dollars EU de financements. Il est l’une des principales sources de financement confessionnel en Afrique, avec 38 pays bénéficiaires et 29 pays donateurs à ce jour.




One thought on “BAD : La FAD mobilise des fonds pour appuyer des projets en Afrique de 2017 à 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *