Search
dimanche 25 février 2018
  • :
  • :

La Banque Mondiale invite la Côte d’Ivoire à moderniser son économie

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

La Banque Mondiale, dans son rapport annuel présenté hier jeudi, exhorte la Côte d’Ivoire à moderniser son économie, afin de la rendre plus performante.

La Banque mondiale invite la Côte d'Ivoire à moderniser son économie_Regionale.info

                                           La Banque mondiale invite la Côte d’Ivoire à moderniser son économie ©DR

Le rapport fait par la Banque Mondiale indique que la côte d’ivoire, qui devrait atteindre un taux de croissance économique de 7% en 2018 et 2019, a l’une des économies les plus dynamiques d’Afrique. Mais, ce même rapport recommande, aux autorités ivoiriennes, des mesures urgentes pour moderniser cette économie et rattraper son retard technologique.

Jacques Morisset , économiste principal à la Banque Mondiale a indiqué que « pour réussir et maintenir sa bonne trajectoire de croissance, l’économie ivoirienne doit s’ouvrir davantage à l’extérieur tout en élargissant les compétences de sa main-d’œuvre et en augmentant la connectivité, afin de mener une stratégie de rattrapage technologique réussie. » 

La Banque Mondiale invite ensuite le pays à encourager les investisseurs privés à investir davantage, afin d’améliorer la gestion des finances publique.

« Si le pays a retrouvé une trajectoire de forte croissance après plus d’une décennie d’instabilité politique, son objectif de devenir un pays émergent ne pourra être atteint sans des entreprises plus performantes, puisqu’elles sont le principal employeur du pays et génèrent l’essentiel de ses revenus »,a indiqué le rapport.

Ce sixième rapport indique que le niveau actuel du revenu par habitant reste, aujourd’hui, inférieur à celui du début des années 1980. Le taux de pauvreté avoisine 45%, contre moins de 10% au début des années 80. La Banque Mondiale a donc exhorté la Côte d’Ivoire à changer de stratégies. Elle a profité de cette rencontre pour proposer trois stratégies, à savoir : une ouverture plus accentuée de la politique extérieur, le renforcement des compétences locales, et une réduction des prix du transport tout en misant sur les nouvelles technologies.

Le ministre de l’économie et des finances, Adama Koné, s’est dit satisfait du rapport de la Banque Mondiale, en assurant que le gouvernement ivoirien tiendra compte des différentes propositions évoquées, afin de créer un environnement propice aux affaires et favoriser la richesse en Côte d’Ivoire.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *