Search
jeudi 22 février 2018
  • :
  • :
Camon CM Full Ecran
DOOGEE

Boko Haram : Abubakar Shekau à Donald Trump, « la guerre ne fait que commencer »

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

La victoire inattendue du républicain Donald Trump à l’élection présidentielle américaine a fait réagir plusieurs chefs d’Etat. Alors que certains présidents affichent leur inquiétude vis à vis de la politique extérieur que compte adopter futur locataire de la maison blanche, d’autres jouent la carte de la sérénité et n’ont pas manqué de l’exprimer à travers des adresses officielles. Abubakar Shekau, chef de Boko Haram, lui a plutôt choisi d’user de la menace pour se signaler.

« La guerre ne fait que commencer »

Le mode opératoire reste le même. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Boko Haram s’adapte aisément aux nouveaux moyens de communication et les utilisent pour se faire entendre du plus grand nombre. Dernier usage en date, le chef contesté du groupe jihadiste – pourtant donné plusieurs fois pour mort – s’est prononcé dans une vidéo postée sur Youtube, le dimanche dernier. Pour lui, il n’est pas question que l’organisation terroriste abandonne : « Nous restons convaincus par notre foi et nous n’arrêterons pas ». Ce message sonne comme un signal qui pourrait laisser entendre que malgré les revers essuyés par le groupe, la conviction n’a pas faibli. Car d’ailleurs, « la guerre ne fait que commencer », a-t-il ajouté.

Abubakar Shekau -Regionale.info

 Abubakar Shekau a fait une déclaration à travers une vidéo / © DR

Obama ou Trump… le même combat pour Shekau 

Dans son message délivré en langue haussa, Abubakar Shekau n’est pas allé par quatre chemins pour donner sa position quant à l’accession au pouvoir de Donald Trump. Pour lui, il n’y a rien de nouveau sous le soleil. En effet, si la tête de la nation la plus puissante du monde a changé de visage, le combat du groupe, de même que ses objectifs restent les même :

« Ne vous laissez pas duper par des gens comme Donald Trump ou tous ceux de la coalition qui se battent contre nos frères en Irak, Syrie, Afghanistan ou partout ailleurs ».

Lire aussi : NIGERIA : Le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, mortellement blessé ?

Le départ de Barack Obama ne changera donc pas grand-chose, tout comme l’arrivée de Donald Trump : « On en a fini d’Obama, maintenant nous allons commencer avec Trump », a évoqué celui dont le leadership au sein de Boko Haram est mis à mal ces derniers temps. D’ailleurs, Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de Daech, n’avait pas hésité à préférer Abou Mosab Al Barnaoui, devant les méthodes de Shekau, qui fait du massacre de civils et même de fidèles musulmans, une de ses armes. Cette vidéo était pour lui une occasion pour justifier les tueries de musulmans qui acceptent de vivre dans un État démocratique et laïc.




3 thoughts on “Boko Haram : Abubakar Shekau à Donald Trump, « la guerre ne fait que commencer »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *