BRVM : La bourse est passée sous la barre des 7000 milliards de FCFA

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

La Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) a franchi à la baisse, la barre des 7000 milliards de FCFA de sa capitalisation boursière actions, le lundi 22 mai 2017. Cette capitalisation s’est achevée à 6939 milliards de FCFA.

L’on note des titres qui sortent du lot. C’est le cas des filiales cotées du groupe bancaire Bank of Africa qui s’en sortent confortablement sur le marché, avec des plus-values allant jusqu’à 58 % (BOA SN) depuis le début 2017 mieux que les -10,08 % du BRVM Composite sur la même période. Les autres titres qui affichent des performances positives sur la période, sont Nestlé CI (+11,5 %), CFAO Motors (+4,8 %), Coris Bank International (+13,8 %), Société Générale de Grand Béréby (+33,3 %), SAPH CI (+14,3 %) et Société Général CI (+2,7 %).

                                         BRVM : La bourse est passée sous la barre des 7000 milliards de FCFA. © : DR

La BRVM a franchi pour la seconde fois après le 7 octobre 2016 ce recul au niveau de la capitalisation. Même si la stratégie du développement du marché de la bourse par ses dirigeants était de disposer d’assez d’argents pour les titres. D’ailleurs, le marché est ouvert aux investisseurs de l’indice MSCI Frontier et il a surtout attiré de nouvelles entreprises, tandis que de nouvelles introductions sont attendues. La Bourse a aussi adopté le principe du fractionnement des titres afin d’augmenter la liquidité pour les investisseurs.

Lire aussi : BRVM : Le groupe Attijariwafa bank s’est engagé à introduire 12% du capital de la SIB

À ce propos, l’intégration de la BRVM à l’indice MSCI fait suite à une évolution de ses indicateurs principaux depuis quatre ans. On peut citer sa capitalisation qui a connu une hausse de 86 %. Elle est passée de 4031 milliards de FCFA au 31 décembre 2012 à 7500 milliards de FCFA au 31 décembre 2015.

Lire aussi : 1ÈRE COTATION TPCI 5,90% 2016-2026 : Le Trésor Public ivoirien consolide son statut d’émetteur de référence

L’indice BRVM Composite qui regroupe l’ensemble des sociétés cotées sur ce marché, affiche désormais un rendement négatif sur la période de deux ans (-1,2 %), couvrant du 23 mai 2015 au 23 mai 2017, et est actuellement à son niveau le plus bas de cette période. Cette absence de plus-value est surtout ressentie par les petits investisseurs qui étaient habitués à réaliser des gains supplémentaires grâce aux plus-values boursières.

Toutefois, plusieurs associations actives regroupant de petits investisseurs souhaitent rassurer leurs membres qui sont au sein de l’UEMOA. « Nos formateurs nous ont dit de ne plus nous attendre à des croissances maintenues de valeurs, surtout que les titres sont désormais à portée de main des investisseurs professionnels du MSCI Frontier », a confié un membre d’une de ces associations à l’Agence Ecofin.

La BRVM est une bourse électronique parfaitement intégrée commune à 8 pays de l’Afrique de l’Ouest. Outre les titres de participations (actions), elle propose l’émission et la négociation des titres de créance (obligations). Elle est membre del’African Securities Exchanges Association (ASEA).




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *