Search
jeudi 22 février 2018
  • :
  • :
Camon CM Full Ecran
DOOGEE

BTS 2016 – Manifestation pour des convocations en sursis

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Pagaille, inquiétude et manifestation de colère. Environ 200  étudiants candidats à l’examen du  brevet de technicien supérieur (BTS) ont manifesté devant la tour B  qui abrite le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique ce matin au plateau. Pour cause, leurs noms ne figurent pas sur la liste des candidats à l’examen qui débutera le 16 août prochain.

Parmi les grognons du jour, Marc Konan,  étudiant en électrotechnique, comme plusieurs étudiants ce matin, n’a pu imprimer sa convocation qui doit lui donner accès à son centre d’examen. Il  dit ne pas figurer dans la base de données des candidats. Il galvanise les autres candidats qui subissent ce sort, assis depuis un moment sur l’estrade de la tour B, « Les gars si nous ne prenons pas notre destin  en main, nous n’allons pas composer » lance-t-il à ses camarades en essayant de leur faire prendre conscience de la situation.

Lire Aussi : BTS 2016 : Les épreuves débuteront le 16 août

Ces étudiants malgré leurs différentes filières ont le même souci, leurs noms sont introuvables dans la base de données du ministère.  Ils risquent donc de ne pas composer la session 2016 du BTS qui va s’ouvrir mardi prochain.
« Mon frère dit ne pas retrouver mon nom dans la banque de données du ministère disponible sur le site internet donc je suis venu voir ce qui se passe.  En venant ce matin j’ai cru que j’étais le seul. Je suis étonné de voir tout ce monde  » explique Hervé.
Selon leur explication, une fois sur le site www.examensbts.net, il faut renseigner les champs comme le nom, la filière et l’adresse mails, avant d’imprimer sa convocation. Mais  ils sont tous surpris  qu’après avoir rempli le formulaire, la mention « tu n’es pas inscrit » s’affiche et ce, à maintes reprises.

bts

Certains affirment être venus hier, mais ont été refoulé par les agents du ministère qui disent ne pas être informés de cette situation. Les premiers arrivés ce matin ont eu droit au même sort avant d’être repoussés par les forces de l’ordre hors du bâtiment.
 « Hier, les agents du ministère ont refusé de rechercher la cause et régler le problème, ils disent ne pas être informés et nous ont renvoyés. Il y a des enfants qui étaient dans ce même cas et n’ont pu composer  au Bac. Ils n’ont rien dit mais nous on ne va pas se laisser faire » explique Diané, étudiant en comptabilité.

Lire Aussi : La biométrie et l’anonymat électronique s’invitent au Brevet de Technicien Supérieur (BTS)

 « C’est 200 000 FCFA que j’ai payé comme scolarité sans oublier les documents et autres. Comment vais-je faire si je ne compose pas ? » lance une jeune fille dans la foule.

Trois des manifestants sont choisis par la police pour une discussion avec le « directeur de cabinet du ministre » au 15ème étage. A leur retour l’un d’eux  informe les autres que leur interlocuteur au niveau du ministère, qui les a reçus dans le couloir, sans décliner son identité leur recommande d’envoyer un mail à [email protected] .

 « Il nous a dit d’aller sur le site et d’envoyer un mail. Il nous demande d’insister même si ça ne passe pas. Jusqu’à demain ça va passer dans le cas contraire, attendons jusqu’à dimanche. Quand on lui dit que dimanche,  c’est trop loin et que lundi est férié,  il dit de ne pas l’emmerder et qu’il a fini de parler » rapportent les commis au dialogue. C’est depuis le 1er août que les étudiants ont commencé à imprimer les convocations. Cette opération prend fin le 12 août.

Les responsables du Ministère de l’Enseignement Supérieur feraient bien de se souvenir qu’ils ont un jour été étudiants avant de se permette de jouer les gros bras devant des jeunes désemparés, en règles, et qui n’attendent qu’une chose, finir en beauté leur année de labeur. Qu’une solution soit trouvée!

Raïssa Yao

Article publié avec la collaboration de politikafrique.info




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *