Burkina Faso : Le gouvernement entend sanctionner les détenteurs illégaux d’armes

Les détenteurs illégaux d’armes à feu au Burkina Faso seront désormais sous le coup de sanctions. Le gouvernement du pays a mis en place de nouvelles mesures pour lutter contre cette situation, prétextant un contexte marqué par la montée du terrorisme.

Il s’agit pour le gouvernement du pays des hommes intègres de prendre des dispositions idoines vis-à-vis de la circulation illégale des armes, dans la situation marquée par les attaques terroristes. Dans un communiqué, la Haute Autorité de Contrôle des Armes et de leur Utilisation (HACIAU), explique que « cette situation impose la prise en compte de nouvelles sanctions dans le secteur des transferts d’armes au Burkina Faso et l’établissement d’une liste nationale de contrôle des produits spécifiques, notamment les armes et d’autres produits à double usage civil et militaire tels les explosifs et les cyanures» .

armes

De plus, à travers les textes de loi sur le régime national des armes, l’État entend aussi renforcer la réglementation du secteur des armes et de clarifier la distinction entre les armes de guerre et les armes civiles au Burkina Faso.

« Encadrer le transfert des armes et en assurer un contrôle devraient être une priorité pour tous les pays, compte tenu de la sensibilité de la question et de la porosité de nos frontières (…) il est un devoir patriotique, pour tout citoyen, d’accompagner l’engagement du gouvernement à venir à bout des menaces sécuritaires, par le renforcement du contrôle des mouvements d’armes et la lutte contre le trafic illicite des armes et des explosifs de tout genre », indique le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *