Cameroun : Trois gendarmes et un civil tués par les séparatistes

Trois gendarmes et un civil ont été tués, dans plusieurs attaques, par des séparatistes. Les faits se sont déroulés le jeudi 1er février 2018, à différents endroits, dans le nord-ouest du Cameroun.

Trois gendarmes et un civil tués par les séparatistes_Regionale.info
                                                              Trois gendarmes et un civil tués par les séparatistes ©DR

Dans la localité de Bingo, située au nord-ouest du pays, des séparatistes ont attaqué un poste de contrôle. Deux gendarmes dont un homme et une femme ont été tués. Un autre qui assurait la sécurité d’une station-service, dans le centre-ville de Bamenda, a été tué par des individus armés qui circulaient à moto.

Outre ces incidents, des présumés séparatistes ont tiré sur des civils à Pinyin, village situé dans le nord-ouest du pays. Plusieurs personnes ont été blessées par balles et admises à l’hôpital régionale de Bamenda. Un civil a, par ailleurs, succombé à ses blessures.

Face à cet incident, les autorités ont bannie toute vente d’arme à feu. Elles ont même exigé la fermeture de tout magasin d’armes à feu et ordonné le désarmement de toute personne détentrice d’une arme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *