La Côte d’Ivoire envahie par des tonnes de pesticides frauduleux

La Côte d'Ivoire envahi par des tonnes de pesticides frauduleux_Regionale.info
Ce sont au total 4 millions de tonnes de pesticides frauduleux qui partagent la vie des Ivoiriens, selon le ministre de l’environnement, Professeur Séka Séka.
La Côte d'Ivoire envahi par des tonnes de pesticides frauduleux_Regionale.info
                     La Côte d’Ivoire envahi par des tonnes de pesticides frauduleux ®DR
Au cours de l’année 2018, 40 tonnes de pesticides périmés ont été saisis par la gendarmerie de San-Pédro, et 30 tonnes de pesticides illégaux ont été déclarés volontairement, depuis 2017.
En septembre dernier, le ministère ivoirien de l’Agriculture et du Développement rural affirmait que près de 90% des pesticides frauduleux entraient en Côte d’Ivoire par la frontière Est.
Silué Gnénéyéri, président du Comité pesticide de Côte d’Ivoire et Directeur de la Protection des Végétaux et du Contrôle de la Qualité (DPVCQ) du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, a déclaré, lors d’un atelier, que « Le poste frontalier terrestre de Takikro, dans le département de Koun-Fao, est la plaque tournante de cette fraude ».
Ces poisons, qui se promènent dans les assiettes et hôpitaux ivoiriens, contiennent souvent des substances interdites ou inconnues dangereuses avec de graves conséquences sur l’homme et l’environnement. Plusieurs pesticides frauduleux ont été identifiés comme cancérigènes ou à effets tératogènes, selon un expert.

Environnement : 1400 espèces marines menacées par la pollution plastique !

Environnement : 1400 espèces marines menacées par la pollution plastique !_Regionale.info

« Désormais nous devons faire la part belle à l’action…le Gouvernement, la BAD, et l’ONU Environnement seuls… nous n’y arriveront pas. C’est ensemble que nous gagnerons le combat contre la pollution plastique », a indiqué Anne Désirée Ouloto, Ministre de l’environnement et de la salubrité publique, à l’occasion de la journée mondiale de l’océan célébrée le 8 juin, partout dans le monde. 

Environnement : 1400 espèces marines menacées par la pollution plastique !_Regionale.info
                                               Environnement : 1400 espèces marines menacées par la pollution plastique ! ©DR

De l’action, il en faut, d’autant plus que le « grand bleu » est plus que jamais menacé par de millions de déchets plastiques chaque année. Selon les dernières statistiques de l’ONU Environnement, chaque année, le monde utilise environ 500 milliards de sacs en plastique majoritairement jetable (à usage unique). Au moins 8 millions de tonnes de plastique finissent dans les océans, l’équivalent d’un camion à ordures complet à chaque minute. Les raisons principales sont entre autres la non collecte et le non recyclage des déchets plastiques. De plus, la plupart des déchets finissent par emprunter le chemin des égouts, des rivières… poussés par les pluies, les courants, les vents…etc.  Ainsi, les apports terrestres sont estimés à près de 80 % des déchets qui arrivent en mer. Au-delà de la négligence humaine, des facteurs naturels comme les catastrophes composées de crue, tsunami, glissement de terrain de décharge en bord de littoral sont aussi l’une des causes fondamentales de la pollution océanique.

Si rien n’est fait, c’est inexorablement un septième continent qui va naitre d’ici à 2050, à en croire les experts environnementaux de l’ONU. A côté de cette peur d’être envahi par les déchets plastiques, un autre drame est entrain de se produire actuellement :  les espèces marines en voie d’extinction. Elles sont près de 1 400 espèces à être menacées par la pollution marine causée par les déchets plastiques. Parmi elles, des espèces aquatiques protégées sont directement touchées tels les dauphins, les tortues marines, les requins marteaux, les baleines bleues. Un macabre scénario se met en effet en place : lorsque les ordures plastiques arrivent au large, ils immobilisent les animaux marins et les empêchent d’esquisser le moindre mouvement, ou de respirer normalement : « Lorsque j’ai navigué avec Sea Shepherd, notamment lors de l’opération Milagro en océan sous-marine… il m’est arrivé de retrouver une tortue marine avec une paille de 15 cm enfoncée dans la narine », raconte Julien WOSNITZA, auteur du livre « Pourquoi tout va s’effondrer ».

Déjà, on dénombre une cause de mortalité assez importante chez les animaux. Les ONG estiment à 100.000 le nombre de mammifères marins, et à 1 million celui des oiseaux qui meurent par étranglement ou étouffement dans ces pièges, à travers le monde, chaque année. « Les oiseaux de mer piquent les morceaux de plastique flottants, et les tortues confondent les déchets plastiques avec leurs aliments préférés, la méduse»  a-t-il conclu.

Alors, comment mener ensemble le combatcettepollution plastique ?  Pour les ONG expertes en la matière, il faut d’abord éveiller les consciences en exhortant chaque citoyen du monde à dépolluer les océans par le nettoyage des plages. Ensuite, l’une des solutions pour éviter que la pollution plastique ne devienne insurmontable pour la faune marine, pourrait reposer sur les entreprises, qui s’engageraient à ne produire que du plastique biodégradable. Les citoyens ou les collectivités pourraient s’engager à collecter puis trier les déchets plastiques, en les isolant des cours d’eau se jetant dans les mers. Enfin, privilégier des alternatives aux bouteilles traditionnelles en plastique qui mettent en moyenne 400 ans à se décomposer, pourrait décroître la pollution.

Pour lutter efficacement contre la pollution plastique, la Côte d’Ivoire a pris un certain nombre de mesure. D’abord en mettant en place l’Agence de gestion des déchets de Côte d’Ivoire (ANAGED) qui a pour mission principale de collecter, donc trier les déchets, le transport, la valorisation, l’élimination des déchets ainsi que le nettoiement dans les régions et communes. Un code de l’environnement a été institué depuis mai de l’année 2013. Il s’agit du décret N°2013-327 du 22 mai 2013 portant interdiction de la production, de l’importation, de la commercialisation, de la détention et de l’utilisation des sachets plastiques. L’Etat interdit toute fabrication, commercialisation, tout déversement, tout rejet de sachets plastiques dans les rues, tout abandon dans les eaux maritimes, lagunaires, fluviales de de déchets plastiques. Dans l’article 8 du présent décret, toute entreprise ou personne ne respectant pas ce règlement pourra être sanctionné jusqu’à 6 mois d’emprisonnement et jusqu’à 1 million de francs CFA d’amende.

Côte d’Ivoire : Anne Désirée Ouloto annonce la Quinzaine Nationale de la Salubrité

Côte d'Ivoire : Anne Désirée Ouloto annonce la Quinzaine Nationale de la Salubrité_Regionale.info

La ministre de l’environnement de la salubrité et du développement durable, Anne Désirée Ouloto, a annoncé l’ouverture de la Quinzaine Nationale de la Salubrité de l’environnement et du Développement Durable (QNSEDD), ce vendredi 01 Juin 2018, lors d’une conférence de presse animée au plateau, dans les locaux de son ministère.

Côte d'Ivoire : Anne Désirée Ouloto annonce la Quinzaine Nationale de la Salubrité_Regionale.info
                                              Côte d’Ivoire : Anne Désirée Ouloto annonce la Quinzaine Nationale de la Salubrité ©Regionale.info 

Cette Quinzaine Nationale de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable (QNSEDD), qui a pour thème principale « La Côte d’ivoire terre promise sans sachets plastiques , sans pollution», est, selon Anne Désirée Ouloto, faite à l’instar des initiatives internationales que sont : la journée mondiale de l’environnement (JME) qui aura lieu le 05 juin, la Journée Mondiale des Océans (le 08 juin) et la Journée Mondiale de Lutte contre la Désertification et la Sécheresse qui se tiendra le 17 juin. La Quinzaine débutera demain samedi 02 Juin, et prendra fin le 16 Juin 2018.

Au cours de ces journées dédiées à l’environnement, les campagnes d’informations des populations et des journées portes ouvertes constitueront les activités phares du ministère de tutelle.

Selon Anne Désirée Oulotto, cette activité, organisée chaque année par le ministère de l’environnement, vise à  « mobiliser tout le corps social autour de la protection de l’environnement et l’amélioration de la qualité du cadre de vie». Elle a poursuivi en ajoutant que  «l’objectif principal de quinzaine est de marquer les trois journées mondiales, en vue d’une meilleur protection de l’environnement».

A la question de savoir les perspectives envisagées par le ministère de l’environnement, relativement à l’assainissement de la ville d’Abidjan, la ministre a indiqué que très bientôt des poubelles seront installées dans certaines communes de la ville d’Abidjan et des mesures seront prises, afin que l’assainissement de l’environnement soit l’affaire de tous.

Notons que la Quinzaine Nationale de la Salubrité, qui se déroulera sur deux semaine, se fera, selon Anne Oulotto, avec le concours de la Banque Africaine de Développement (BAD), l’ONU environnement, la Banque Mondiale(BM), le PNUD et plusieurs autres ministères et Organisations Non Gouvernementale (ONG).

Pour conclure, Anne Désirée Oulotto a invité tous les hommes, femmes et enfants à prendre part à cette activité, afin d’être désormais des portes flambeaux de l’insalubrité en Côte d’ivoire.