fbpx
Search
mercredi 20 mars 2019
  • :
  • :

CIV / Cliniques privées : De nouveaux tarifs annoncés dès le 1er janvier 2019

Dès le 1er janvier 2019, de nouveaux tarifs seront appliqués dans les cliniques privées en Côte d’Ivoire. Cette annonce a été faite par Dr Joseph Boguifo, président de l’Association des cliniques privées de Côte d’Ivoire (Acpci), le 18 décembre dernier.

                                                          Dr Joseph Boguifo / © DR 

En effet, ce changement de tarifs entrera en vigueur suite à l’application des tarifs du barème de 1998 dans les cliniques privées. Ainsi, la consultation en médecine générale devrait passer à 15.000 F CFA contre 12.000 F CFA actuellement. Quant à la médecine spécialisée, elle passera de 15.000 F CFA à 17.500 FCFA. Selon Dr Joseph Boguifo, c’est une volonté de faire du social qui repousser l’entrée en vigueur des nouveaux tarifs depuis lors :

« Ces tarifs datent de 1998, mais nous avons été amenés à surseoir à leur application à plusieurs reprises pour tenir compte des difficultés des populations ce ne sont pas de nouveaux tarifs, ils ont été entérinés par le gouvernement ivoirien suite à la dévaluation », a-t-il expliqué.

Selon le premier responsable de l’Acpci, les cliniques font face à d’énormes difficultés car en 25 ans, elles ont accepté de supporter beaucoup d’augmentations de charges de fonctionnement. « Les cliniques vivent d’énormes difficultés aujourd’hui, plusieurs propriétaires de cliniques privées ont dû vendre leur établissement, quand ils n’ont pas mis clé sous paillasson » s’est-il indigné.

Du côté du ministère de la santé et de l’hygiène publique, aucune information n’a été communiquée. A ce propos, Dr Bitty Marie-Joseph de la direction des établissements et professions sanitaires (Deps) préfère laisser les choses se préciser d’elles même : « attendons de voir », conseille-elle.

Il faut préciser que la dernière réunion entre les assureurs, associations professionnelles de la santé et les ministères de la santé et du commerce, avait fixé la date du 1er janvier pour l’entrée en vigueur du nouveau barème, afin de permettre à toutes les parties de trouver un consensus. Rien ne dit cependant, qu’un nouveau report ne sera pas proposé.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *