CIV : L’honorable Yah Touré mis en examen pour « violences sur agent de police, dans l’exercice de ses fonctions »

L’honorable Yah Touré, a été déféré au parquet du tribunal de première instance du plateau ce 29 janvier. Ces faits font suite à un incident survenu le vendredi 26 janvier avec une policière en service.

Placé en garde à vue le dimanche 28 Février à la préfecture de police d’Abidjan, l’honorable Yah Touré a finalement été déféré au parquet aujourd’hui. Les faits se sont déroulés vendredi dernier au feu tricolore d’un centre commercial à Cocody. Un différend oppose le député et la policière affectée à la circulation sur ces lieux.

              L’honorable Yah Touré a finalement été déféré au parquet aujourd’hui / © DR 

Ce vendredi-là, le véhicule de l’honorable est arrêté par l’agent de police. Le député affirme vouloir aller plus vite que les autres véhicules, pour se rendre au chevet d’un malade, raison pour laquelle il essaie de doubler la file. Il s’approche donc de l’agent, s’en suit alors des échanges.

Pendant leurs échanges houleux, l’honorable Yah Touré s’approche de l’agent en vue de découvrir son nom patronymique inscrit sur sa plaquette fixée à sa tenue. Celle-ci le repousse. Les éclats de voix qui s’en suivent attirent les passants. Le député monte précipitamment dans son véhicule pris d’assaut par la foule témoin de l’incident. La version de la foule soutient que l’honorable a administré une claque à la policière en service.

Après quelques minutes de troubles, le calme revient. Mais l’incident est loin d’être terminée. Le lendemain, vers 17h, le député reçoit à son domicile la visite d’un capitaine de police porteur d’une convocation de la préfecture de police pour cet incident.

Ce lundi 29 janvier, le bureau de l’assemblée nationale s’est prononcé sur l’incident. Le bureau « requiert la suspension de la poursuite du député en application des dispositions de l’article 92 alinéa 3 du règlement de l’Assemblée nationale », peut-on lire dans une déclaration de l’assemblée.

En fin d’après midi, le député a été mis en examen pour « outrages » et « violences sur agent de police, dans l’exercice de ses fonctions ». 

Une pensée sur “CIV : L’honorable Yah Touré mis en examen pour « violences sur agent de police, dans l’exercice de ses fonctions »”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *