fbpx

CIV / Réforme de la CEI : Sekongo Félicien dénonce les manœuvres du gouvernement

Samedi 06

Le président du Mouvement pour la promotion des valeurs nouvelles en Côte d’Ivoire (MVCI), Sékongo Félicien, a dénoncé hier mercredi 23 janvier la non-inclusion de tous les partis politiques dans les discussions pour la mise en place d’une nouvelle Commission électorale indépendante (CEI).

Le président du MVCI, parti proche du président de l’assemblée nationale, Soro Guillaume, s’est offusqué de la marginalisation de certains partis par le régime. « Le MVCI constate que l’initiative du Gouvernement pêche dangereusement par sa non-inclusivité », a-t-il déclaré.

Lundi 21 janvier dernier, le premier ministre, Amadou Gon Coulibaly a présidé l’ouverture des discussions pour la réforme de la Commission Électorale Indépendante, en présence de quelques partis politiques de l’opposition.

                          Sékongo Félicien dénonce les manœuvres du gouvernement  / ©   DR

A l’issue d’un conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement, Sidi Touré avait indiqué que tous les acteurs de la vie politique avaient été conviés à la consultation de la réforme de la Commission électorale indépendante (CEI).

Le lundi dernier, Gnamien Konan,  président du parti « La Nouvelle Côte d’Ivoire a révélé que son parti et bien d’autres partis de l’opposition, tel que la frange du Front Populaire Ivoirien (FPI) dirigé par Assoa Adou n’ont pas été conviés à ce rendez-vous important.  

Sékongo Félicien a invité le gouvernement à réunir autour de la table de discussions toutes les forces vives du pays afin de garantir des élections crédibles, justes, démocratiques et transparentes en Côte d’Ivoire.

Notons que la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples avait demandé aux autorités de réformer la CEI afin de la rendre conforme aux instruments juridiques régionaux.

Advertise – Regionale.info



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *