Un comité national de lutte contre le désorde urbain bientôt créé en Côte d’Ivoire

Un Comité national de lutte contre le désordre urbain (CNLDU) sera bientôt créé, annonce une note d’information du ministère de la Salubrité urbaine et de l’Assainissement.

    Échanges entre la ministre Ouloto et les représentants de l’UVICOCI et des gouverneurs, 7 avril 2016

Cette décision a été prise jeudi à Abidjan, au terme d’une séance de travail de la ministre de la Salubrité urbaine et de l’Assainissement, Anne Désirée Ouloto avec les représentants des gouverneurs, de l’Union des villes et communes de Côte d’Ivoire (UVICOCI) et du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, portant sur la formalisation de leur plate-forme de collaboration et la présentation du projet « Propreté et embellissement des communes de Côte d’Ivoire ».

Ce projet englobe les gares routières anarchiques, l’installation des artisans et des commerçants sur le domaine public, l’abandon des carcasses de véhicules, des pneus usagés, des déchets d’équipements électriques et électroniques (D3E) sur le domaine public, les caniveaux et autres ouvrages de drainage à ciel ouvert en pleine ville, la divagation des animaux domestiques, la création de marchés spontanés, les nuisances sonores, la problématique des sachets plastiques.

Les participants à la réunion ont unanimement adopté ce projet qui comporte trois phases. La première, prévue d’avril à juillet, concernera les districts autonomes d’Abidjan et de Yamoussoukro ainsi que la ville de Bouaké. La deuxième s’étend d’août à octobre et concernera les autres chefs-lieux de district considérés comme des pôles économiques de référence à savoir San Pedro, Abengourou, Bondoukou, Man, Korhogo, Séguéla, Gagnoa, Daloa, Dabou, Odienné et Dimbokro. La troisième démarrera en 2017 et touchera l’ensemble des communes du pays.

« Je voudrais me réjouir de la qualité des échanges. Contrairement à ce que l’opinion pense, les gouverneurs et les maires sont plus que volontaires dans l’amélioration du cadre de vie des populations. (…) C’est la quatrième fois depuis ma prise de fonction en janvier dernier que nous nous rencontrons autour de cette problématique. C’est un engagement volontairement exprimé que je salue. Votre présence est rassurante. Ensemble nous réussirons », s’est exprimé la ministre à l’issue de la rencontre.

Par ailleurs, au titre de la formalisation de leur partenariat, l’ensemble des gouverneurs et des maires a réaffirmé sa volonté de collaborer avec ce département ministériel pour l’atteinte des objectifs communs d’amélioration du cadre de vie des populations. Dans cette optique, un projet d’accord-cadre et des projets de conventions spécifiques concernant les zones d’Abidjan, de Yamoussoukro ainsi que les 12 pôles économiques de référence seront élaborés par la cellule technique mise en place à cet effet.

La ministre Ouloto et la faîtière des gouverneurs et maires se sont donné un délai de 15 jours pour rendre les textes disponibles en vue de les signer, dans quelques semaines, lors d’une grande cérémonie de lancement d’engagement national pour une Côte d’Ivoire propre et assainie.

Une pensée sur “Un comité national de lutte contre le désorde urbain bientôt créé en Côte d’Ivoire”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *