Côte d’Ivoire : 5 milliards $ de recette de cacao n’apparaissent pas dans les comptes entre 1995 et 2014

La conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement (CNUCED) a publié son rapport officiel sur les exportations des pays producteurs de matières premières le 16 juillet 2016. En ce qui concerne Côte d’Ivoire, ce sont plus de 5 milliards $ qui n’apparaissent pas sur les comptes du pays sur la période de 1995 à 2014.

Selon le rapport du CNUCED, plus de 67% des recettes d’exportations de matières premières n’ont pas été déclaré dans les comptes de registres des pays importateurs. Une situation préoccupante dans la mesure où ces pays sont en majorité des pays en développement. Le rapport détaille de graves irrégularités en ce qui concerne les données fournies par certains Etats et les enregistrements des comptes au niveau des pays qui reçoivent les différentes matières premières déclarées.

Selon le rapport du CNUCED, plus de 67% des recettes d’exportations de matières premières n’ont pas été déclaré dans les comptes de registres des pays importateurs @Copyright : DR
Selon le rapport du CNUCED, plus de 67% des recettes d’exportations de matières premières n’ont pas été déclaré dans les comptes de registres des pays importateurs @Copyright : DR

Hors mis la Côte d’Ivoire, on retrouve également des pays qui ont déclaré de fausses factures émises dans certains pays destinataires. Tel est le cas de l’Afrique du Sud vers l’Inde, l’Allemagne, l’Italie et le Royaume-Uni en ce qui concerne la sous-facturation des exportations d’or. Le Nigeria est également cité dans le rapport. De 1996 à 2014, le pays a surfacturé ses exportations de pétrole vers le Royaume-Uni. Cette surfacturation est estimée à 69,8 milliards $.

Pour les experts du CNUCED, toutes ses malversations sont dues en partie à la recherche de profit. Le secrétaire général de cette organisation appelle les dirigeants des pays en développement à une meilleure transparence afin de lever le voile sur les comptes d’exportations des matières premières vers les pays destinataires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *