La Côte d’Ivoire devient le 3e pays africain à intégrer l’Agence pour l’Assurance du Commerce en Afrique

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

La Côte d’Ivoire a intégré l’African trade insurance (ATI), une organisation panafricaine de couverture des risques d’investissements et de commerce. Cette agence propose des produits d’assurance aux banques et aux investisseurs. Ainsi, l’organisation a pour but de soutenir l’investissement et la croissance des pays membres.

Cette adhésion s’est faite le 26 avril 2017 et elle viendra en aide au gouvernement ivoirien qui recherche actuellement des financements pour son économie. Une croissance économique portée par la morosité de la baisse du coût du cacao sur les marchés internationaux. La Côte d’Ivoire devient ainsi le troisième pays à rejoindre l’organisation, seulement six mois après l’Éthiopie et le Zimbabwe, devenus membres en 2016.

    La Côte d’Ivoire devient le 3e pays africain à intégrer l’Agence pour l’Assurance du Commerce en Afrique. © : DR

Consolider les investissements directs étrangers et les échanges commerciaux

L’ATI a été lancé en 2001 grâce à l’appui de la Banque mondiale. Cette agence est un assureur multilatéral spécialisé, dont les produits d’assurance couvrent les risques liés à l’investissement et au commerce. Elle aura pour objectif d’attirer plus de 2 milliards $ d’investissement et de transactions commerciales en Côte d’Ivoire et réduire son coût d’emprunt à près de 1 % par an.

La plupart des pays membres bénéficient des investissements de 0,6 à 1,4 % de leur PIB par an. D’ailleurs, la compagnie aérienne Ethiopian Airline a bénéficié d’un prêt de la Banque africaine de développement à hauteur de 159 millions $ pour l’expansion de sa flotte aérienne.

Pour le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Kone, « l’entrée de la Côte d’Ivoire à l’ACA permettra d’atteindre le statut de l’émergence d’ici 2020 », à t’il indiqué.

L’agence pour l’assurance du commerce en Afrique est la seule organisation multilatérale couvrant le risque politique et le risque de crédit commercial en Afrique. Elle a été fondée en 2001 par des États africains avec le soutien financier et technique du Groupe de la Banque mondiale. L’ACA appuie le commerce et l’investissement en Afrique et réduit le coût des transactions en permettant aux exportateurs, importateurs et investisseurs d’accéder plus facilement à l’assurance-crédit, l’assurance risque politique, la couverture contre l’insolvabilité et la protection de l’investissement direct étranger. Plus précisément, elle apporte une assurance du risque politique en couvrant des événements tels que l’inconvertibilité des monnaies, l’expropriation, la guerre et les troubles civils, ainsi qu’une assurance-crédit qui protège contre le non-paiement.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *