CÔTE D’IVOIRE : Les douanes ivoiriennes ont saisi 150 kg de défenses d’éléphants frauduleuses

150 kilogrammes de défenses d’éléphants en provenance du Nigeria ayant transité par le Ghana ont été interceptées par les douanes ivoiriennes.

Selon les autorités douanières, cette saisie est la plus grande jamais réalisée depuis dix ans en Côte d’Ivoire. Selon le communiqué des autorités douanières, un autre stock d’ivoires d’éléphants provenant du Nigeria avait été saisi le 8 juin 2016 sur l’axe Aboisso-Bonoua. Au total, c’est 24 défenses d’éléphants, pesant 150 kg qui avaient été dissimulées dans un car de transport en commun en provenance du Nigeria. Selon un agent de la douane, les suspects avaient un itinéraire connu pour regagner la capitale économique ivoirienne.

150 kg de défense d'éléphants saisis par la douane ivoirienne
                150 kg de défense d’éléphants saisis par la douane ivoirienne Crédit photo @DR

Afin de mettre fin à ce trafic illicite, les autorités ivoiriennes avaient lancé à la mi-avril, une opération de protection et de sauvegarde du Parc national du Mont Peko, situé à l’ouest de la Côte d’Ivoire. Ce parc abrite des espèces d’éléphants en voies de disparition telle que l’éléphant nain, une espèce menacée par la déforestation, du fait notamment de la culture du cacao.

LIRE AUSSI : AFD : L’Agence Française a octroyé 2,27 milliards FCFA pour la gestion de 3 parcs nationaux ivoiriens

Cette arrestation fait suite à une autre annonce faite par la douane française, le mercredi 8 juin 2016. En effet, elles avaient annoncé une saisie de plus de 350 kg de défenses d’éléphants en moins d’une semaine. Une affaire de trafic qui avait mis en cause deux saisies différentes, en région parisienne.

LIRE AUSSI : L’interdiction du commerce de l’ivoire sauvera-t-elle les éléphants ?

Pour rappel, selon les experts, le trafic illégal de défenses d’éléphants arrive à la troisième place du trafic le plus rentable après le trafic de stupéfiants et d’armes. Il existe un réseau qui alimente l’Asie et le Moyen-Orient. Deux pays qui utilisent l’ivoire dans la médecine traditionnelle et en ornementation. Sur le marché illégal, le prix de l’ivoire se négocie jusqu’à 7.000 euros le kilo.

Les autorités ivoiriennes suivent de près cette affaire. Pour eux, il est inconcevable de laisser courir des trafiquants qui contournent les lois en vigueur sur le commerce illicite de défense d’éléphants.

Une pensée sur “CÔTE D’IVOIRE : Les douanes ivoiriennes ont saisi 150 kg de défenses d’éléphants frauduleuses”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *