Côte d’Ivoire : Le gouvernement passe à l’offensive dans la lutte contre l’orpaillage clandestin

Le gouvernement ivoirien est passé à l’offensive en ce qui concerne l’orpaillage clandestin qui demeure toujours un casque-tête. Ainsi, le gouvernement a arrêté un certain nombre de mesures dont l’activation du processus d’autorisation d’exploitation, afin de permettre l’installation d’opérateurs légaux. 

Selon le communiqué de presse du gouvernement de Côte d’Ivoire « 49 autorisations d’exploitation pour l’or ont été octroyées, dont 41 pour l’exploitation minière semi-industrielle et huit pour l’exploitation minière artisanale ».  

Des actions ont été menées pour le démantèlement des sites illicites. Une opération menée dans le mois de septembre a permis de démanteler 228 sites d’orpaillage illicite, l’interpellation de 64 personnes et la destruction de quelque 7.000 abris de fortune. Des centaines d’engins et équipements d’exploitation minière ont été saisis sur ces différents lieux.

          Côte d’Ivoire : Le gouvernement passe à l’offensive dans la lutte contre l’orpaillage clandestin. © : DR

De nouvelles mesures seront mises en œuvre pour renforcer et accroître la lutte contre ce fléau. Il s’agira de mieux surveiller des sites déguerpis pour éviter la recolonisation, le renforcement des mesures judiciaires avec « plus de célérité et de fermeté » dans l’application des sanctions contre les contrevenants.

Lire aussi : CÔTE D’IVOIRE/N’zi Comoé : L’orpaillage illicite gagne du terrain au détriment de la culture du cacao

Pendant 10 ans, l’orpaillage clandestin a fait perdre à l’État ivoirien 479 milliards FCFA, soit environ 958 millions de dollars. Le secteur aurifère est en pleine croissance et le gouvernement accorde régulièrement de nouveaux permis d’exploitation après l’adoption en 2014 d’un code minier plus attractif. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *