Search
dimanche 16 décembre 2018
  • :
  • :

Côte d’Ivoire : La COSEF-CI annonce une grève illimitée dès janvier 2019

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Animant une conférence de presse, Pacôme Attaby, porte-parole de la Coalition du secteur Education-formation (COSEF-CI), a annoncé le dimanche dernier, à Abidjan, une nouvelle grève des enseignants à compter de janvier 2019.

Le dimanche 2 décembre dernier, Pacôme Attaby a indiqué que « si les différentes revendications soumises ne sont pas satisfaites le syndicat entamera une autre grève ferme, dès janvier 2019. Ce qui arrive sera comme un tsunami. Que personne ne se mette en travers de ce combat que nous allons engager », a affirmé Pacôme Attaby. Poursuivant, il a indiqué que « les démarches qui nous conduisent aujourd’hui à une grève ont été entamées depuis novembre 2016 ».

                                    Pacôme Attaby, porte-parole de la COSEF-CI / ©   DR

Déplorant l’indifférence et le mépris des autorités à l’égard des enseignants, le porte-parole de la COSEF-CI a révélé que l’ensemble des enseignants avait indiqué que « si rien n’ était fait pour solutionner les réclamations, à partir du 15 décembre, la Coalition allait décider d’un arrêt de travail de quatre jours reconductibles de facto le 22 janvier 2019 ».

Les revendications des enseignants sont entre autres, la réclamation des indemnités de logement des instituteurs et professeurs de l’enseignement général, technique et professionnel, des indemnités de surveillance, de la suppression de l’emploi des instituteurs recrutés avec le BEPC et de la suppression des cours de mercredi.

Selon Pacôme Attaby, cette lutte entamée ne cessera tant que ces différentes revendications ne trouvent pas de solution. « Nous n’arrêterons pas tant que nous n’aurons pas obtenu satisfaction. Les menaces du gouvernement ne nous intimident pas ! Il n’y a pas lieu d’aller dans le sens de la déconstruction d’un droit acquis », a déclaré le porte-parole du syndicat des enseignants.

Rappelons que les enseignants ont menés une grève de trois jours, fin novembre, paralysant ainsi les établissements scolaires sur toute l’étendue du territoire national.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *