fbpx

Côte d’Ivoire : La reprise des élections locales émaillées de violences à Port-Bouët et Grand-Bassam

Samedi 06

La reprise des élections régionales et municipales dans six (6) localités, ont été émaillées d’incidents graves. Suite à l’annulation du scrutin du 13 octobre dernier, hier dimanche 16 décembre, des élections partielles se sont tenues dans six communes et deux régions. Des violences ont été observées dans la localité de Grand-Bassam et celle de la commune de Port-Bouët.

Le scrutin électoral, qui a eu lieu dans ces deux localités, opposait des candidats du Rassemblements des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), aux candidats du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA).

Selon Radio France Internationale, les incidents à Bassam ce sont déroulés dans les établissements de Bassam 1 et 2, où les militants favorables au candidat PDCI ont été pris à parti par des jeunes inconnus, sous les regards indifférents des forces de défenses et de sécurité.

                               Élections municipales à Port-Bouët et Grand-Bassam / ©  DR

Les partisans du candidat PDCI ont attribué ces manœuvres au candidat RHDP, l’accusant de vouloir leur voler la victoire. « Ils ont tout cassé, même si les policiers étaient là, ils ont cassé les urnes. Les policiers ne sont même pas intervenus, parce qu’ils sont de leur camp », s’insurge une femme.

La situation était très tendue à Port-Bouët également. Selon plusieurs sources concordantes, des individus encagoulés ont fait irruption au quartier général (QG) du candidat PDCI, où tout a été vandalisé. Selon des observateurs, ces individus ont aussi semé la terreur dans certains endroits de la commune. Lors de ces événements, des urnes ont été saccagées, des bulletins de vote ont été emportés et brûlés, selon des témoins.  

La Plateforme des organisations de la société civile pour l’observation des Élections en Côte d’Ivoire (POECI), a confirmé ces exactions à travers un communiqué rendu public hier dimanche. « La POECI dénonce des actes de violence et des tensions en cours dans de nombreux lieux de vote et en dehors, dans les communes de Grand-Bassam et de Port-Bouët  », indique le communiqué.

Rappelons que les résultats de ces élections partielles seront délibérés par la Commission électorale indépendante (CEI), ce lundi 17 septembre 2018.

Advertise – Regionale.info



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *