Côte d’Ivoire : Ouverture du séminaire inter-pays sur l’approfondissement du continuum éducation formation

L’hôtel IVOTEL, dans la commune du Plateau,  a accueilli lundi  6 Novembre 2017 un séminaire portant sur l’approfondissement du Continuum Education Formation.  L’ouverture de ce séminaire est à mettre à l’initiative du Pôle de Qualité Inter-Pays (PQIP) œuvrant dans le domaine du Développement des Compétences Techniques et Professionnelles (DCTP) et animé par  l’Association pour le Développement de l’Éducation en Afrique (ADEA).

Amara KAMATE Coordonnateur du PQIP/DCTP,  Abd El Wahab AMOUSSA représentant de la Coopération Suisse et Shem BODO Secrétaire Exécutif intérimaire de l’ADEA,  ont souligné  l’importance de ce séminaire, qui devra conformément au programme de travail du pôle et aux conclusions du séminaire des experts tenu les 7 et 8 Novembre 2016 à Abidjan,  permettre à chacun des pays participant d’approfondir  sur le même thème un des dispositifs du continuum qu’il a décidé de mettre en œuvre.

Côte d’Ivoire Ouverture du séminaire inter-pays sur l’approfondissement du continuum éducation formation

Mamadou TOURE, Secrétaire d’État chargé de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (SE-ETFP)  allant dans le même sens que les autres intervenants,  a surtout rappelé les efforts que l’Etat de Côte d’Ivoire a consenti, afin de pallier à la forte propension d’enfants en âge de recevoir l’éducation de base et qui se trouvent hors du système scolaire : «Le gouvernement ivoirien a initié dès septembre 2015, une loi relative à la scolarisation obligatoire des enfants de 06 à 16 ans. Dans ce cadre, des passerelles sont proposées aussi bien dans l’enseignement général que dans le système d’ETFP, pour offrir à tous les jeunes de 06 à 16, un continuum éducation-formation. »

Les experts auront jusqu’au 07 novembre 2017 afin de s’enrichir des expériences de chacun avec les thématiques choisies. Notons que le PQIP/DCTP a pour but de mutualiser les expériences des pays africains en vue de favoriser une meilleure qualification professionnelle des jeunes et ainsi de faciliter leur accès à l’emploi.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *