fbpx
Search
lundi 21 janvier 2019
  • :
  • :

CÔTE D’IVOIRE : Le pays arrive à la 10è place des 20 pays africains les plus attractifs

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Le Cabinet d’Audit Ernst & Young a publié dans rapport 2016 les pays les plus attractifs sur le continent africain. L’étude menée sur 20 pays, la Côte d’Ivoire, occupe le rang de la 10e place.

Le Cabinet d’étude Ernst & Young a publié pour l’édition 2016 du baromètre de l’attractivité de l’Afrique, les pays les plus attractifs. En effet, la Côte d’Ivoire occupe la 10e place parmi les 20 pays africains. Cette étude porte sur l’évaluation et les progrès réalisés dans plusieurs domaines, dont la gouvernance, la diversification, les infrastructures, les opportunités d’affaires et le développement humain. En outre, s’ajoute également la résilience des économies dans un contexte global où les économies africaines connaissent des pressions dues aux marchés internationaux.

Abidjan, La Capitale économique de la Côte d'Ivoire @DR

Abidjan, La Capitale économique de la Côte d’Ivoire @DR

Ce classement mené par le cabinet d’Ernst & Young pointe en liste de tête l’Afrique du Sud. Le pays arc-en-ciel reste le pays le plus attractif malgré une sévère crise de chômage et de confiance qu’à la population sud-africaine envers son gouvernement. Ainsi suit le Maroc à la 2e place. La Côte d’Ivoire quant à elle ferme la marche en se positionnant à la 10e place. Une place qui confirme les énormes progrès réalisés par le gouvernement ivoirien. Les autorités ivoiriennes ont mis en place des séries de mesure pour faciliter le climat des affaires dans le pays. Une concurrence saine des investisseurs internationaux confirme également la bonne santé d’une économie ivoirienne résolument tournée vers l’émergence d’ici 2020.

Le Nigeria n’arrive qu’à la 15e position selon l’étude. L’une des raisons de ce positionnement est surement due à la mauvaise gouvernance et la corruption endémique qui sévit au Nigeria. L’étude révèle également que l’Afrique « a été l’une des deux seules régions au monde où le nombre d’Investissements Directs à l’Étranger (IDE) a progressé en 2015 ». Les investisseurs étrangers sur le continent africain sont passés de 771 projets en 2015 contre 722 en 2014. Une hausse de 7 %. Relativement à l’échelle mondiale, le nombre de projets d’IDE a chuté de 5 % entre 2010 et 2014.
>




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *