fbpx

Côte d’Ivoire : Risques de mutinerie, les forces armées en alerte maximale

Samedi 06

Suite à la propagation de certains messages téléphoniques faisant état d’une probable mutinerie les jours à venir, le Chef d’État-major des Armées de Côte d’ivoire a demandé aux forces armées Ivoirienne d’être sur le qui-vive du 1er Mai au 18 mai 2108.

Côte d'Ivoire : Risques de mutinerie, les forces armées en alerte maximale_Regionale.info

                                        Côte d’Ivoire : Risques de mutinerie, les forces armées en alerte maximale ©DR

Selon plusieurs sources concordantes, ce sont sept militaires basés à Bouaké (ville située au centre de la Côte d’Ivoire), dont les identités restent jusque-là méconnue, qui sont à l’origine de ces manœuvres malsaines. Ces derniers auraient été convoqués le 1er et le 4 Mai passé à Abidjan (capitale économique), par le chef d’Etat-major des Armées, Sékou Touré. Selon Jeune Afrique, les présumés commendataires de cette probable mutinerie devraient être mutés les jours à venir.

Inquiet d’une autre mutinerie en Côte d’Ivoire, une opération de détection d’armes a débuté le 12 Avril dans les différentes résidences de Guillaume Soro (ex-chef de la rébellion armée) à Ferkéssédougou, à Zakoua,village de son épouse et dans les résidences respectives des Ex-comzones. Cette opération s’est achevée début Mai.

Notons que cette opération s’inscrivait dans le cadre de l’enquête sur la cache d’armes découverte en mai 2017 à Bouaké, au domicile de Souleymane Kamagaté dit Soul to Soul, le directeur du protocole du président de l’assemblée nationale.

Advertise – Regionale.info



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *