CÔTE D’IVOIRE : Le salaire mensuel des députés augmente de 500.000 FCFA et se fixe à 2,65 millions FCFA

Banner_Moov
Banner_SMS_Orange
Banner_MTN_Alerte_SMS

Le salaire des députés Ivoiriens connaîtra une augmentation dès ce mois de janvier. Selon une information rapportée dans les colonnes de Jeune Afrique, ce sont cinq cent mille francs FCA (500.000 F CFA) qui seront ajoutés aux salaires de ces parlementaires.

L’augmentation des salaires des députés n’a pas été facile à obtenir. C’est après de longues et âpres négociations avec le gouvernement, qu’ils ont pu avoir amende honorable suite à la demande de réévaluation du budget de l’assemblée nationale au préalable fixé à 23,6 milliards de F CFA.

        Le Président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, était monté au créneau pour clarifier les choses / © DR 

Les discussions ont été menées par Moussa Sanogo, secrétaire d’Etat chargé du budget et Mamadou Sanogo ex-ministre, président des affaires économiques et financières du parlement. Ainsi, les députés toucheront désormais un salaire mensuel de 2,65 millions de FCFA.

Au mois de décembre dernier, plusieurs députés se plaignaient de la stagnation de leurs salaires. Le Président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, était monté au créneau pour clarifier les choses suite aux accusations de certains parlementaire qui, sous le couvert de « dépôt d’anonymat », dénonçait une « mauvaise gestion » des finances de l’assemblée de sa part.

« Ils ont tenté de faire courir le bruit selon lequel c’est parce que le Président de l’Assemblée nationale fait des voyages à l’extérieur, qu’il dort dans les hôtels luxueux en Europe, que le salaire des Députés ne peut pas être augmenté. Ils ont aussi ajouté que j’aurais entre 200 et 500 conseillers, payés sur le budget de l’Assemblée nationale [ ] ce n’est pas à l’Assemblée nationale que je vais m’enrichir », avait-il dénoncé.

Il faut préciser que cette augmentation intervient dans un contexte social plus ou moins tendu, avec de nombreux aménagements apportés à l’annexe fiscale 2018, dont le bruit se faire déjà entendre au sein des populations qui craignent la flambée des prix dans plusieurs secteurs.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *