fbpx
Search
mercredi 27 mars 2019
  • :
  • :

Côte d’Ivoire : Samba David obtient enfin la liberté provisoire

Arrêté depuis 2015, jugé puis condamné à six mois de prison ferme, Samba David, coordinateur de la Coalition des Indignés de Côte d’Ivoire (mouvement de la société civile) a enfin obtenu la liberté provisoire. L’information a été donnée par son avocat, Me Dadje Rodrigue, dans la nuit du mardi 24 juillet 2018.

 

Selon nos sources, c’est après une demande de mise en liberté provisoire adressée aux autorités judiciaires, relativement à l’état de santé de Samba David que Me Dadje Rodrigue a pu obtenir la liberté provisoire de son client. « Je viens d’obtenir de la justice ivoirienne, la mise en liberté provisoire de Samba David, pour raisons médicales. Merci à la justice ivoirienne d’avoir fait droit à ma demande de mise en liberté. Samba David actuellement très souffrant pourra retrouver sa petite famille et assurer un meilleur suivi de sa santé. Merci Seigneur », a déclaré l’éminent avocat.

Arrestation de Samba David / ©  DR

Selon les informations qui sont parvenues, c’est aussi grâce à une alerte inquiétante lancée par l’avocat, le 05 juin dernier que le coordonnateur de la Coalition des Indignés de Côte d’Ivoire a été libéré. « Il m’est revenu de la part de la famille de Monsieur DOUYOU Nicaise alias SAMBA DAVID qu’il serait actuellement gravement malade et privé de soins. Pour rappel, Monsieur DOUYOU Nicaise alias SAMBA DAVID était en détention préventive à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA), lorsqu’il a été déporté en secret par les autorités judiciaires ivoiriennes vers une destination qui m’est toujours inconnue à ce jour, et ce, malgré les courriers que j’ai adressé aux Autorités judiciaires », avait-il indiqué.

Notons qu’au lieu de purger  six mois de peine dans les geôles après avoir été jugé coupable de trouble à l’ordre public, Samba David a passé trois ans derrière les barreaux de la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA) puis à la prison de Korhogo (Nord du pays).




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *